Dossier > Sinaï >

Hicham Al-Halabi : Le développement du Sinaï passe aussi par le développement de l’individu

Ola Hamdi , Mercredi, 20 avril 2022

Le général Dr Hicham Al-Halabi, conseiller à l’Académie militaire Nasser, revient sur le plan de développement de la péninsule et les efforts pour purger définitivement le terrorisme.

Hicham Al-Halabi

Al-Ahram Hebdo : Saper le terrorisme était l’objectif du plan de développement de la péninsule du Sinaï. Où en est-on aujourd’hui ?

Hicham Al-Halabi : Nous pouvons dire aujourd’hui que la péninsule du Sinaï est presque exempte de terrorisme grâce à l’opération militaire globale « Sinaï 2018 ». Cette opération a réussi à éliminer les foyers terroristes et à empêcher l’infiltration des terroristes à travers les frontières égyptiennes. La stratégie égyptienne de lutte contre le terrorisme repose sur une planification minutieuse à laquelle ont pris part toutes les institutions étatiques, afin de combattre le terrorisme non seulement dans le Sinaï, mais aussi sur l’ensemble du territoire égyptien. Pour mener à bien cette stratégie, l’Egypte s’est engagée sur plusieurs voies. Outre le volet militaire, Al-Azhar et l’Eglise ont joué un rôle majeur dans la lutte contre l’idéologie extrémiste. Il s’agit d’une expérience réussie qui mérite d’être suivie dans d’autres pays.

— Dans quelle mesure l’Etat a-t-il réussi à ramener à la vie normale les habitants du Sinaï ?

— Le développement du Sinaï est un moyen important de la lutte contre le terrorisme, raison pour laquelle l’Etat s’est efforcé d’établir des projets de développement durable dans le but de créer des emplois et de placer le Sinaï sur la carte des investissements. L’Etat a alloué 600 milliards de L.E. au développement et à la reconstruction du Sinaï. Le meilleur exemple de ce développement est les tunnels qui relient le Sinaï au reste de l’Etat égyptien pour faciliter la circulation des personnes et du commerce. A cela s’ajoutent le développement de l’axe du Canal de Suez et l’extension du canal qui est également un projet important qui aura un impact positif sur les habitants du Sinaï. Les aéroports et les ports, comme le port d’Al-Arich, sont d’autres projets qui visent à relier le Sinaï au monde extérieur. Tout cela a contribué au retour à la vie normale.

Sur le volet social, la construction des logements sociaux pour fournir un habitat adéquat aux citoyens à faible revenu se poursuit dans plusieurs régions du Sinaï, dans le cadre de l’initiative « Vie décente ». Le développement n’est pas seulement de faire des constructions. Car le développement du Sinaï passe aussi par le développement de l’individu à travers l’intérêt accordé à l’enseignement.

— Un récent rapport de l’Onu salue l’expérience égyptienne dans la lutte contre les organisations terroristes. Comment voyez-vous ce document ?

— Le 14e rapport des Nations-Unies soumis au Conseil de sécurité porte sur la menace que constitue Daech pour la paix et la sécurité internationales. Il a salué les efforts de l’Egypte dans la lutte contre le terrorisme, soulignant que, depuis 2019, aucune attaque terroriste n’a été attribuée à Daech ou à Al-Qaëda en Egypte. Le rapport a également loué les efforts de l’Etat égyptien pour réaliser le développement global au Sinaï, ajoutant que ces efforts avaient joué un rôle important dans le déclin des organisations terroristes, et notant que l’Egypte a augmenté le volume des investissements dans les domaines des infrastructures, des transports et du logement au Sinaï. Sur le plan interne, de tels rapports font que les citoyens sont plus conscients des efforts déployés par l’Etat pour lutter contre le terrorisme, alors que sur le plan externe, ils sont importants pour la crédibilité du pays. Ils donnent le feu vert aux investissements étrangers et aux touristes pour venir en Egypte. Un troisième indicateur est la multiplication des exercices militaires conjoints avec les pays frères, qu’ils soient africains ou arabes, pour leur transférer l’expérience de l’Egypte dans la lutte contre le terrorisme.

Lien court: