Escales > Escales >

Huit astuces pour remplir son portefeuille

Amira Doss , Mercredi, 06 avril 2022

Huit astuces pour remplir son portefeuille

Gérer son budget et comprendre ses finances

Avant de commencer à économiser de l’argent chaque mois, il faut d’abord avoir un aperçu clair de ses flux financiers, prendre en compte l’argent sortant et rentrant, y compris les remboursements de dettes éventuelles, les factures mensuelles et le montant que nous pouvons économiser chaque mois. Le plus important est de contrôler son budget, devenir indépendant financièrement pour pouvoir atteindre ses objectifs d’épargne à court ou à long terme. Cela signifie de comprendre l’ensemble de ses revenus et de ses dépenses. Puis, il faut apprendre à comparer son revenu mensuel aux dépenses, afin d’estimer combien nous parvenons à économiser ou si nous dépensons en trop chaque mois. Ensuite, il faut savoir classer ses dépenses en coûts fixes et variables. Faire ses comptes régulièrement peut paraître contraignant, mais vous permet aussi de vous rendre compte des dépenses superflues qui pourraient être réduites ou évitées.

Développer sa culture financière

L’objectif ici est de comprendre, d’analyser et d’interpréter une information financière. Cela implique de consacrer du temps chaque semaine pour approfondir ses connaissances en questions financières, traiter du thème de l’argent, lire et découvrir des possibilités d’investissement. L’important est de vous informer constamment. Il est aussi possible de consulter un coach financier qui vous aidera à avoir un regard extérieur et de reprendre en main vos finances.

Essayer de gagner plus d’argent.

Il est important de ne pas confondre travailler pour avoir de l’argent et travailler pour gagner davantage. Il ne faut pas se limiter à une seule source, cela signifie sortir de votre zone de confort et tenter de relever de nouveaux défis, d’explorer de nouvelles activités, tout en ayant le courage de dépenser dans certains secteurs qui rapporteront plus dans l’avenir. Emprunter pour investir n’est pas grave ; bien au contraire, cela est jugé selon les experts comme une bonne dette. Confier son argent à des fonds d’investissements, investir dans l’immobilier, faire un métier supplémentaire, l’idée est de rapporter une somme fixe chaque mois, en fonction de votre temps et conditions.

Respecter la règle 50/30/20

Avant de vous lancer dans vos objectifs d’épargne, il est important de régler ses dettes avant que des intérêts ne s’accumulent. Là, vous pouvez adopter la règle 50/30/20, créée par la sénatrice américaine Elizabeth Warren qui était spécialiste de la faillite à Harvard. Cette règle consiste à consacrer 50 % de son revenu à ses besoins, c’est-à-dire les coûts fixes, 30 % aux envies, y compris loisirs, sorties et abonnements, et d’utiliser les 20 % restants aux épargnes. Il est aussi essentiel d’ouvrir un compte d’épargne où vous pouvez séparer l’argent que vous avez l’intention d’économiser. Ainsi, vous minimisez le risque de recourir à ce fonds d’épargne pour couvrir vos dépenses quotidiennes.

Réfléchir avant d’acheter

Céder à la tentation est le plus grand obstacle lorsqu’on essaye d’économiser de l’argent. Avant de faire une grosse dépense, donnez-vous trois ou quatre jours pour y réfléchir. Cela empêche la partie impulsive du cerveau, cherchant à recevoir une dose de sérotonine après un achat, de prendre le dessus. Faire une grande dépense après quelques jours de réflexion permet de prendre suffisamment le temps pour mieux s’assurer qu’il n’existe pas une meilleure offre. Il est aussi primordial de minimiser les achats en ligne en fixant un montant maximal pour ces dépenses. Essayer également de payer vos achats en billets et non en carte de crédit ; ainsi, vous voyez mieux ce qui sort de votre poche.

Fixer des objectifs précis

Rester dans le vague en se disant « épargner plus » ne va mener à rien et ne permettra pas d’atteindre son objectif. Il faut fixer un chiffre réaliste, peu importe son salaire. Mettre de côté un pourcentage de son revenu dès le début du mois permet de faire des choix financiers plus judicieux. C’est similaire à ce que vit un athlète, il doit non seulement maîtriser sa technique, s’entraîner régulièrement, manger de manière appropriée, mais il a également besoin d’une attitude et d’objectifs fixes pour réussir.

Ne pas confondre épargne et investissement

On peut tout à fait épargner sans investir et investir sans épargner. L’épargne consiste à mettre de l’argent de côté pour plus tard, pour faire face à un coup dur, c’est ce qu’on appelle l’épargne de précaution ou pour financer un projet précis, comme un tour du monde, c’est l’épargne projet. Quant à la logique d’investissement, l’idée est de chercher un rendement, de gagner de l’argent à long terme en fonction du risque pris et du capital disponible. Investir signifie prendre des risques calculés, c’est parier sur une évolution favorable de ses économies. Il faut surtout tenir compte de l’échelle temporelle visée, du niveau de risque accepté, du rendement et des frais.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique