Escales > Escales >

Ahmed Sheteiwy : Il faut être honnête, concis et refléter sa vraie personnalité

Dina Kabil , Mercredi, 23 mars 2022

Trois questions à Ahmed Sheteiwy, co-directeur d’El Kalaoui Consulting et expert de la vie d’entreprise.

Ahmed Sheteiwy

Al-Ahram Hebdo : Quelles sont les erreurs flagrantes à éviter avant l’entretien d’embauche ?  Ahmed Sheteiwy : Il existe beaucoup de problèmes dans la phase de préparation de l’entretien, en particulier le CV et le mail. Je tombe souvent sur des adresses électroniques avec des noms comme « Susu la chouchoute », parfois des CV incomplets sans numéro de téléphone. Des candidats mettent parfois plus d’un numéro et plus d’une adresse pour être plus sûrs, mais cela disperse l’attention du recruteur. Il ne faut pas mettre des informations contradictoires. Par exemple, si on se présente pour un travail de VRP (vendeur représentant), on ne doit pas mettre dans le statut principal qu’on est expert en comptabilité. On ne doit pas trop en faire dans la mise en page du CV. Il faut être honnête, concis et refléter sa vraie personnalité.

— Pendant l’entretien d’embauche, quels sont les pièges dans lesquels pourrait tomber le candidat ?

— Le candidat ne doit pas s’excuser ou ne pas se rendre à l’entretien. Il doit de préférence demander s’il y a une tenue particulière, et ne pas se laisser intimider pour éviter d’être rapidement rejeté. Il doit se rappeler que l’interlocuteur n’est pas son ami. Il doit en outre bien étudier le contenu de son CV et savoir comment répondre aux questions. S’il mentionne que le voyage est sa passion ou qu’il aime la lecture, par exemple, il doit pouvoir donner des exemples, des titres de livres qu’il a lus, etc.

— Pensez-vous que l’on puisse aujourd’hui sacrifier l’apparence au détriment de la compétence et du génie ?

— Il y a un minimum au niveau de l’apparence. Un manager peut très bien sortir avec son équipe, l’écouter et plaisanter, mais lorsqu’il s’agit de la tenue et de la discipline des employés, c’est l’image de la compagnie qui est en danger, sa vitrine en quelque sorte. Il se dit : comment mon client va-t-il me trouver ? C’est-à-dire que si l’ambiance au sein du personnel n’est pas formelle, le client risque de ne pas prendre l’entreprise au sérieux.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique