Escales > Escales >

Pour que l’amour dure pour toujours

Samar Al-Gamal , Mercredi, 16 mars 2022

De nombreux couples sont en quête d’une relation où la flamme est constamment ravivée. Etre ensemble à vie ne leur suffit pas. Cela s’apprend.

Pour que l’amour dure pour toujours

Des inconnus de sexe opposé ont été regroupés par pairs et amenés à se regarder dans les yeux de manière ininterrompue pendant 2 minutes. Telle était l’étude menée il y a environ un quart de siècle par des chercheurs des universités de Massachusetts et Clark aux Etats-Unis. D’autres pairs ont été invités à regarder les mains du partenaire ou à compter les clignements des yeux de l’autre. L’étude note, chez les duos qui se regardaient dans les yeux, des sentiments d’intimité significativement plus élevés que chez les duos dans toute autre condition. Ceux qui se sont engagés dans un regard mutuel ont augmenté de manière significative leurs sentiments d’amour et de sympathie envers leur partenaire.

Seul un regard suffit, selon la science. Ce simple regard prolongé libère la phényléthylamine, la molécule de l’amour et qui est responsable de la transmission de la sensation de plaisir entre les neurones et produit un effet euphorisant puissant. C’est l’un des secrets des couples qui durent et l’un des premiers exercices recommandés en thérapie de couple, même après des années de vie commune. Regarder votre partenaire dans les yeux sans échanger un seul mot !

Lorsque les chercheurs ont étudié des vidéos de couples discutant de divers sujets, ils ont remarqué une série d’interactions. Certains couples riaient, souriaient, se touchaient ou échangeaient des compliments, d’autres ont roulé des yeux, ont ricané ou se sont mis en colère. Depuis, les chercheurs ont élaboré des listes exhaustives « à faire et à ne pas faire » pour maintenir la vie de couple, car les bonnes relations ne se font pas du jour au lendemain. Elles nécessitent un engagement et un effort. Et ce qui est intéressant est que cela s’apprend. Il suffit de surfer sur Internet pour plonger dans un vrai trésor de conseils, idées, études pour sauver, raviver et maintenir le couple (lire notre sélection).

Dans Sex, Love and Your Personality : The Nine Faces of Intimacy (le sexe, l’amour et votre personnalité : les neuf visages de l’intimité), Mona Coates propose un outil d’évaluation pour prédire si une relation intime particulière est susceptible de durer et d’être satisfaisante. Coates est psychothérapeute, sexologue et conseillère conjugale depuis une cinquantaine d’années et décrit en détail dans son livre, cosigné avec l’écrivaine et poète Judith Searle, les problèmes couramment rencontrés par différentes personnes qui luttent pour se comprendre et comprendre leur partenaire. Elles détaillent ainsi une méthode d’évaluation de la compatibilité avec des facteurs essentiels qui peuvent prédire quelles relations résisteront à l’épreuve du temps.

Le concept de Lovemap

Les auteurs placent en tête de liste la « Lovemap », soit les « cartes de l’amour » compatibles. Le concept de Lovemap a été développé par l’éminent sexologue et chercheur John Money, qui l’a défini comme la mosaïque de traits et de fantasmes qui composent l’image que chacun de nous a, dans son esprit, de son amant ou compagnon idéal. Qui est-il ? Et que ferions-nous ensemble ?

Cet amas de traits peut inclure de nombreux aspects de la personnalité, la façon dont une personne se comporte socialement, certaines valeurs, la religion, les convictions politiques. Il comprend souvent des caractéristiques physiques telles que la couleur des cheveux, la taille, la forme du corps ou une certaine apparence. Elle s’établit à un âge précoce et, une fois formée, la Lovemap est extrêmement difficile à modifier.

Lorsque nous ressentons une attraction envers un partenaire potentiel, c’est le plus souvent avec quelqu’un qui répond aux critères — du moins les critères dont nous sommes conscients — de notre Lovemap. Le problème est que cette portion consciente de la carte de l’amour peut ne constituer qu’environ 5 % de la carte de l’amour totale. La clé est que chacun dessine sa propre Lovemap et en discute avec son partenaire, surtout autour des questions les plus intimes.

Il y a plus de 20 ans, le psychologue Arthur Aron a réussi à faire tomber deux amoureux inconnus dans son laboratoire en répondant au questionnaire qu’il avait élaboré. « Si vous pouviez inviter n’importe qui à dîner, qui choisiriez-vous ? Si vous pouviez changer quelque chose dans la manière dont vous avez été élevé, qu’est-ce que ce serait ? Si vous saviez que vous alliez mourir subitement dans un an, changeriez-vous quelque chose à votre façon de vivre ? Pourquoi ? ».

36 questions sur l’intimité pour rallumer les flammes entre les coeurs. Ce questionnaire invite simplement l’homme et la femme à parler d’eux, à dévoiler leurs envies, leurs points forts et leurs vulnérabilités, de quoi servir de bon support pour dessiner la Lovemap.

Le deuxième facteur le plus important, selon les auteurs, est le niveau de santé psychologique ou le degré de connaissance de soi, du pourquoi des sentiments, des idées et des actes mêmes les plus minimes. Les couples ayant les scores les plus élevés sur l’échelle de santé psychologique ont tendance à développer plus de compassion envers leur partenaire avec une multiplication des gestes gentils dans la relation. Ils sont beaucoup plus susceptibles de déclarer qu’ils sont « très heureux » dans leur vie commune. Il est question ici de développement personnel et d’une quête d’auto-amélioration. C’est une tâche qui peut être individuelle, mais certes pas solitaire et qui peut remodeler les habitudes, les comportements, et engendrer une meilleure prise de conscience de soi et de l’autre. Une relation qui fait des deux de meilleures personnes, recherchant ensemble des expériences nouvelles, contribuent à un sentiment d’épanouissement personnel. Selon les chercheurs en relations, lorsque vous vous développez et grandissez en tant que personne, votre relation le fait aussi.

 Quel langage de l’amour parlez-vous ?

Comme les langues, l’amour aussi a son propre langage. Et si les partenaires parlent deux langues différentes, l’arabe et le chinois par exemple, la communication n’est pas possible et les conflits seront facilement nourris. C’est le concept développé par le psychologue Gary Chapman et publié dans son best-seller The Five Love Languages : How to Express Heartfelt Commitment to Your Mate (les 5 langages de l’amour). En amour, le langage par lequel une personne exprime son amour ne correspond nécessairement pas à celui de l’autre, et le plus problématique est que l’on ne sait pas.

Ces 5 langages sont :

1- Les paroles valorisantes

2- Les moments de qualité

3- Les cadeaux

4- Rendre service

5- Le contact physique

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique