Sports > Sports >

CAN : Les Pharaons y croient !

Mohamad Mosselhi , Lundi, 07 février 2022

Après sa victoire contre le Maroc, l’Egypte affronte le Cameroun en demi-finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) ce jeudi. Une épreuve à surmonter.

Salah a  t  auteur d une performance colossale face au Maroc en marquant le but d galit  et signant
Salah a t auteur d une performance colossale face au Maroc en marquant le but d galit et signant une passe d cisive Trezeguet, suite une action individuelle brillante, pour marquer le but de la victoire.(Photo : AFP)

Le rêve continue pour les Pharaons. La sélection égyptienne s’est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), suite à sa victoire de 2 à 1 contre son homologue marocaine en quarts de finale de la compétition, dimanche 30 janvier au Cameroun, dans une rencontre qui a duré 120 minutes. Une victoire qui sera suivie d’une lourde mission : la rencontre, ce jeudi, entre l’Egypte et le Cameroun sur son terrain. « Le match contre le Cameroun sera très difficile, mais nous sommes déterminés à poursuivre notre parcours dans la compétition et à remporter le titre qui se présente comme notre grand rêve », a déclaré Mahmoud Hassan, dit Trezeguet, l’ailier de la sélection. Ce dernier a marqué le but de la victoire pour les Pharaons à la 100e minute de la rencontre, suite à un grand travail de la part de la star de Liverpool et de la sélection Mohamad Salah. Ce dernier a égalisé le score à la 53e minute, avant d’offrir le but de la victoire à son coéquipier Trezeguet. « Je félicite le peuple égyptien pour cet exploit. On a joué une grande rencontre face à une puissante sélection comme celle du Maroc. Je répète mes félicitations pour le peuple égyptien », a-t-il dit.

Rattraper le mauvais départ

En effet, les Pharaons ont joué un match important contre le Maroc et ils ont confirmé une puissante personnalité lors de cette rencontre. Malgré un mauvais départ de la rencontre qui a témoigné d’un but pour les Marocains à la 7e minute, l’équipe égyptienne a rapidement regagné son calme et elle a présenté une performance solide qui corresponde aux grandes équipes. « Nous étions très nerveux au début de la rencontre et dans la majorité de la première mi-temps. Mais le cadre technique a demandé aux joueurs de regagner leur calme et de jouer leur jeu normal. A mon avis, notre calme durant le reste de la rencontre était le secret de notre victoire », explique Mohamad Abdel-Moneim, défenseur de la sélection.

La performance des Pharaons lors de cette rencontre et contre la Côte d’Ivoire diffère beaucoup de celle présentée lors du premier tour qui a témoigné d’une performance assez pauvre de la part des Egyptiens. Cette piètre performance avait remis en question le sort de l’équipe dans la compétition, mais les Pharaons ont confirmé qu’ils sont à la hauteur de leur mission. « Notre performance s’améliore lors de chaque rencontre et nous sommes déterminés à faire notre mieux contre le Cameroun et à continuer notre parcours dans la compétition », ajoute Trezeguet.

Rencontre difficile

En effet, les Pharaons vont avoir une lourde mission contre le Cameroun. La difficulté de la rencontre ne réside pas seulement dans le fait qu’elle s’agit de la demi-finale, ou dans la puissance de l’adversaire qui va jouer à domicile. Mais aussi dans la grande fatigue qui frappe l’équipe nationale égyptienne qui a dû combattre ferme 120 minutes dans 2 rencontres face à la Côte d’Ivoire et aussi le Maroc. De même, l’Egypte souffre d’un grand nombre de blessures dans les rangs de l’équipe. Contre la Côte d’Ivoire, l’Egypte a perdu les efforts de son premier gardien Mohamad Al-Chennawi, qui a sauvé son but à plusieurs reprises lors de cette rencontre. En outre, le milieu Hamdi Fathi a aussi était la proie d’une blessure musculaire. Le duo a raté la rencontre contre le Maroc et leur sort contre le Cameroun reste incertain. Le gardien Mohamad Abou-Gabal, qui a joué un grand rôle dans la qualification pour les quarts de finale en arrêtant un penalty contre la Côte d’Ivoire, a aussi quitté le terrain contre le Maroc en raison de blessure, donnant l’occasion à Mohamad Sobhi, gardien numéro 3, pour faire sa première apparition officielle avec les Pharaons. Il est vrai que Sobhi est un gardien prometteur, mais il lui manque l’expérience nécessaire pour être dans les cages dans une rencontre importante comme celle du Cameroun. De même, le défenseur expérimenté de l’équipe Ahmad Hégazi a été blessé à son tour contre le Maroc, et de grands doutes circulent autour de sa participation contre le Cameroun.

Mais Carlos Quieroz pourra prendre son souffle avec le retour du défenseur solide Mahmoud Hamdi, qui s’est guéri de sa blessure musculaire qui l’a rendu indisponible depuis la rencontre contre la Guinée-Bissau il y a deux semaines. Nommer ses 11 de départ va être une mission pour le sélectionneur portugais des Pharaons, qui ne possède pas tous ses atouts à sa disposition. La dernière rencontre contre les deux sélections a témoigné de la défaite des Pharaons 1-2 lors de la finale de la CAN 2017 sous la direction de l’Argentin Hector Cuper. Lors de cette rencontre, l’Egypte a payé cher son manque de fraîcheur face à une équipe puissante physiquement comme celle du Cameroun.

Les Pharaons semblent avoir les mêmes circonstances de 2017, mais ils espèrent réaliser un résultat diffèrent de celui de 2017 et venger leur défaite. Quieroz va avoir un grand travail à faire lors de cette rencontre qui ne sera pas facile du tout.

 

Rendez-vous

Demi-finales

Mercredi 2 février

Burkina Faso – Sénégal

 

Jeudi 3 février

Cameroun – Egypte

 

Dimanche 6 février

Match de classement

Finale

 
Mots clés:
Lien court: