Sports > Sports >

TOKYO 2020 : Elgendy, la vedette du pentathlon moderne

Doaa Badr, Mardi, 10 août 2021

En remportant l’argent en pentathlon moderne, Ahmed Elgendy offre à l’Egypte la première médaille olympique de cette discipline.

Elgendy, la vedette du pentathlon moderne

Le pentathlonien égyptien Ahmed Ossama Elgendy a réalisé un exploit aux Jeux Olympiques (JO) de Tokyo en remportant la médaille d’argent, soit la première médaille olympique en pentathlon moderne, l’une des disciplines sportives les plus difficiles. Cette discipline comporte 5 épreuves disputées à la même journée, soit la natation, l’escrime, l’équitation et le laser-run (épreuve combinée de tir et de course à pied). La médaille d’Elgendy était la plus difficile de la délégation égyptienne, surtout que le jeune pharaon a débuté la dernière épreuve qui est le laser-run à la 13e place, donc pour ceux qui ne connaissent pas l’Egyptien, la médaille paraît impossible, mais il a surpris tout le monde en décrochant la médaille d’argent après une grande concurrence avec le médaillé d’or, le Britannique Joseph Choong.

Elgendy a débuté la journée avec un niveau moyen en terminant 5e de l’épreuve de natation avec un temps de 1 :57/13, puis il a terminé l’épreuve d’escrime à la 15e place. En équitation, il a effectué deux fautes pour se classer à la 18e place de cette épreuve. Ainsi, il a commencé le laser-run à la 13e place qui n’était pas un mauvais classement pour lui. « Pour moi, la médaille d’Elgendy n’est pas une surprise, nous travaillons pour réaliser cet objectif depuis des années et cette médaille est le fruit de notre travail et c’est le résultat d’une équipe complète. La 13e place d’Elgendy avant le laser-run n’était pas mauvaise, puisque notre champion est très distingué dans la dernière épreuve », a déclaré Sherif Eleryan, président de la Fédération égyptienne de pentathlon moderne.

D’exploit en exploit

Elgendy représente la nouvelle génération des sportifs égyptiens qui possèdent toutes les qualités pour réaliser des exploits sans cesse. A 21 ans, il est la vedette du pentathlon moderne égyptien. Il s’est qualifié pour Tokyo en remportant une médaille de bronze aux Championnats du monde du Caire en juin dernier. Ce jeune a commencé ses exploits à l’âge de 15 ans, lorsqu’il a remporté la médaille d’or au Championnat du monde juniors. Depuis sa première apparition aux Mondiaux juniors, il n’a jamais laissé le podium en décrochant une médaille à chaque édition. En 2018, il a réalisé une première dans l’histoire du pentathlon mondial en remportant les 3 titres juniors de l’année : l’or aux Mondiaux juniors (-19 ans), aux Mondiaux des -21 ans et aux JO de la jeunesse, remportant ainsi la première médaille olympique pour le pentathlon moderne. Par conséquent, il a raflé le prix du meilleur pentathlonien junior au monde décerné par la Fédération internationale.

En 2019, il poursuit son élan en juniors et aussi en seniors, et il est choisi pour la 2e fois consécutive comme meilleur jeune athlète au monde par la Fédération internationale de pentathlon moderne. En 2020, malgré l’arrêt des activités sportives, il décroche la médaille d’argent en relais mixte à la Coupe du monde au Caire. En mars 2021, il réalise une prouesse inattendue en décrochant la médaille d’or à la Coupe du monde au Caire, plus une médaille d’or en relais mixte. Puis en mai, il prouve que cette médaille d’or n’était pas le fruit du hasard, en remportant une médaille de bronze à la Coupe du monde de Székesfehérvár (Hongrie). Au Championnat du monde juniors des -21 ans, il décroche la médaille d’argent en individuel et la médaille d’or en relais mixte. Enfin, il confirme son niveau en décrochant la médaille de bronze aux Mondiaux seniors qualificatifs pour les JO.

Lien court: