Semaine du 9 au 15 juin 2021 - Numéro 1377
Une momie exceptionnelle
  Des recherches effectuées par des scientistes polonais sur une momie égyptienne conservée au Musée de Varsovie ont révélé que celle-ci appartenait à une femme enceinte. Inédit.
Une momie exceptionnelle
Nasma Réda19-05-2021

Un archéologue polonais, Stanislaw, et sa femme, Marzena Ozarek-Szilke, anthropologue, ont effectué des radiographies sur une momie vieille de 2000 ans conservée au Musée national de Varsovie. Les résultats ont été publiés dans le dernier numéro du Journal of Archaeological Science, annonçant que la momie en question appartient à une femme enceinte. D’après cette publication, les chercheurs croyaient que cette momie appartenait à un prêtre ayant vécu entre le premier siècle av. J.-C. et le premier siècle ap. J.-C. Les scientistes estiment désormais qu’elle pourrait être encore plus ancienne. Couverte de lin, la momie n’a jamais été déballée et les images de la radiographie de l’abdomen sont venues bouleverser toutes les théories. Les rayons X indiquent la présence de petits os appartenant à un foetus. De même, le scanner a montré de longs cheveux bouclés descendant jusqu’aux épaules d’une femme.

Selon les chercheurs, cette femme de Varsovie avait entre 20 et 30 ans et était enceinte de 26 à 30 semaines au moment de sa mort. « Nous ne savons pas pourquoi le foetus n’a pas été enlevé du ventre de la défunte lors de la momification », a reconnu Wojciech Ejsmond, de l’Académie polonaise des sciences, qui participe à ce même projet. « Cette momie est vraiment unique. Nous n’avons pas été en mesure de trouver des cas similaires. Cela signifie que notre momie est la seule reconnue au monde avec un foetus », a-t-il déclaré. Il est à noter que cette momie a été amenée en Pologne au XIXe siècle et fait partie de la collection d’antiquités de l’Université de Varsovie. Elle est conservée au Musée national depuis 1917, puis exposée avec son sarcophage. Ozarek-Szilke a émis l’hypothèse qu’il y avait peut-être eu un effort pour « camoufler la grossesse... ou peut-être cela avait une certaine signification liée aux croyances et à la renaissance dans l’au-delà ». Selon l’article publié, cette récente découverte peut être suivie d’autres recherches sur la grossesse aux temps anciens et les pratiques liées à la maternité.

Selon l’égyptologue Zahi Hawas, « ce n’est pas la première fois qu’on dévoile une momie enceinte ». Il affirme qu’il avait mis au jour la première momie portant son bébé dans la nécropole des ouvriers des pyramides en 2010.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire