Semaine du 4 au 10 août 2021 - Numéro 1384
Les Etats-Unis restituent à l’Egypte 5 000 pièces d’antiquité
 
Les Etats-Unis restituent à l’Egypte 5 000 pièces d’antiquité
10-02-2021

La semaine dernière, le ministère du Tourisme et des Antiquités, en coopération avec le ministère égyptien des Affaires étrangères, a réussi à récupérer plus de 5 000 pièces d’antiquité égyptiennes qui étaient en possession du musée du Holy Bible à Washington, aux Etats-Unis.

La collection restituée comprend des manuscrits, des morceaux de papyrus en langues copte, hiératique, démotique et grecque. Il existe également des textes de prières religieuses chrétiennes écrits parallèlement en arabe et en copte, ou bien uniquement en arabe. « Un certain nombre de masques funéraires en cartonnage, des parties de cercueils, des têtes de statues minérales et un groupe de portraits d’un défunt ont également été récupérés », énumère Shaaban Abdel-Gawad, superviseur général du département des antiquités récupérées.

La restitution de ces pièces est intervenue à la suite des efforts déployés par les deux ministères qui ont commencé leurs négociations avec les autorités américaines concernées en 2016, dans le but de prouver que ces pièces avaient quitté l’Egypte de façon illégale. Pendant deux ans, les pourparlers avec les responsables du musée, en coordination avec le département américain de la sécurité intérieure, ont abouti à un accord selon lequel le musée rendrait au gouvernement égyptien tous les artefacts en sa possession. « Les oeuvres ainsi remises seront déposées au Musée copte », assure Abdel-Gawad. Pour sa part, Hicham Al-Leithi, chef de l’Administration centrale de l’enregistrement des antiquités, a confirmé que ces éléments ne provenaient pas de musées ou de réserves archéologiques du Conseil suprême des antiquités, mais plutôt de fouilles clandestines.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire