Semaine 13 au 19 octobre 2021 - Numéro 1394
Nouvelles pièces, nouvel espace
Inauguration  Le Musée de Louqsor rouvre ses portes après des travaux de rénovation. Une salle sera dédiée aux récentes découvertes archéologiques.
Nouvelles pièces, nouvel espace
Iman Fathallah26-09-2012

Les conservateurs du musée sont à pied d’œuvre. Suite aux récentes rénovations, ils souhaitent créer un espace unique pour exposer des œuvres récemment découvertes. Parmi les pièces les plus importantes figurent des colliers, des boucles d’oreilles et des bracelets en or trouvés dans la tombe de Djehouty, gardien du trésor royal pendant la XVIIIedynastie. Il a vécu sous le règne de la reine Hatchepsout et est mort sous Thoutmosis III.

Les visiteurs pourront aussi voir des vases en argile remontant à la XXIedynastie. Ces pièces avaient été déposées à l’intérieur de la tombe au cours de la cérémonie funèbre. La mission égypto-espagnole a découvert la tombe de Djehouty en 2003 par hasard.

« La présentation de ces antiquités au Musée de Louqsor fait partie d’un plan visant à fournir régulièrement aux musées archéologiques de telles découvertes, pour les enrichir », précise Mohamad Ibrahim, ministre d’Etat pour les Antiquités. Le musée présentera également un rare cercueil très bien conservé d’un homme connu sous le nom de Iker, guerrier du Moyen Empire, plus précisément de la XIedynastie. Ce cercueil est en bois peint en rose avec des écritures en langue égyptienne ancienne sur ses côtés et des scènes illustrant Iker présentant des offrandes à la déesse Hathor. « Les tombes de cette période sont peu connues, notamment celles des militaires, vu qu’elles appartiennent à une période qui n’est pas bien documentée », souligne Adel Abdel-Satar, responsable de l’Organisme des musées égyptiens.

Œuvres rares

Le Musée de Louqsor, situé entre le temple de Louqsor et celui de Karnak, a été inauguré en 1975 sur la Corniche du Nil dans le centre de la ville. Il vient de rouvrir ses portes après de grands travaux de rénovation. C’est désormais un bâtiment moderne, climatisé, entièrement opaque, de taille modeste. Il ressemble au Musée nubien d’Assouan. Il renferme notamment une magnifique collection de sculptures et d’objets, peu nombreux mais de qualité exceptionnelle. Ils ont été découverts sur les différents sites de Thèbes, et datent pour la plupart du Nouvel Empire.

Il se compose de deux étages. Le premier renferme une collection d’antiquités rares découvertes à Louqsor, comme la tête d’une statue en granit d’Amenhotep III, la tête du roi Sésostris III ou la statue de Thoutmosis III en schiste.

A l’étage supérieur, on trouve une collection de statues d’Akhenaton et un certain nombre de pierres sculptées, qui faisaient partie d’un temple dédié au pharaon. On peut y voir également des meubles, des ornements, des amulettes et des vases, et quelques peintures funéraires coptes mises en scène de façon très réaliste. On y trouve aussi de nombreuses fresques de la période amarnienne, dont l’une se compose de plus de 40 000 fragments et de 280 morceaux en grès de petite taille.

La fresque mesure plus de 18 m. Elle provient du 9epylône de Karnak. Ce mur appartenait à l’origine à un temple construit par Akhenaton. L’ensemble révèle plusieurs scènes de la vie quotidienne.

Durant ces dernières années, une salle du musée a été consacrée à l’exposition de 24 statues découvertes dans un sous-sol du temple de Louqsor, notamment la statue du roi Aménophis III, fondateur du temple de Louqsor, la statue du dieu Amon et de la déesse Hathor …

Une autre salle a été aménagée pour accueillir les momies des deux fondateurs des XVIIIeet XIXedynasties : celles d’Ahmosis et de Ramsès Il




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire