Sports > Sports >

L’Ethiopienne Almaz Ayana défit le temps

Mirande Youssef, Mardi, 23 août 2016

L’Ethiopienne Almaz Ayana défit le temps

L’Ethiopienne Almaz Ayana défit le temps

En pulvérisant le record du monde du 10 000 m à Rio, Almaz a frappé un grand coup en battant le record du monde de la distance de 14 s en 29:17.45 terrassant ainsi ses adversaires. Ainsi, Almaz a pu battre le record détenu depuis 1993 par la Chinoise Wang Junxia. Elle a devancé tranquillement la Kényanne Vivian Cheruiyot (29:32.53), et sa compatriote Tirunesh Dibaba (29:42.56). La championne olympique bat son premier record en 2010 à Bruxelles en établissant un nouveau record du monde junior du 3 000 m steeple. Mais elle délaisse ensuite cette distance pour se consacrer aux 5 000 m. En 2013, elle remporte une première médaille dans cette épreuve en se classant 3e à Moscou. En 2014, elle remporte une médaille d’or aux Championnats d’Afrique de Marrakech où elle s’impose sur 5 000 m dans le temps de 15:32.72. En 2015, elle monte sur la plus haute marche du podium aux Mondiaux de Pékin dans le temps de 14:26.83.

En 2016, lors du meeting de Rome, elle établit la deuxième meilleure performance de tous les temps sur 5 000 m en parcourant la distance en 14:12.59.

L’Ethiopie a remporté 6 médailles, toutes en athlétisme, dont une d'or, une d'argent et 4 de bronze. L’or a été remportée par Almaz en 10 000 m, et l’argent sur le 1 500 m femmes par Genzebe Diababa. Quant aux médailles de bronze, elles ont été remportées par Almaz Ayana en 50 000 m, Tamirat Tola en 10 000 m, Tirunesh Dibaba en 10 000 m et Mare Dibaba en marathon femmes.

Lien court: