Semaine du 24 au 30 novembre 2021 - Numéro 1400
Une momie sortie de la roche
  Un sarcophage quasiment intact et possédant toujours sa momie vient d’être découvert à Louqsor. Il s’agit du prêtre Ankhefenkhonsou du dieu Amon-Rê, remontant à la XXIIe dynastie.
Une momie sortie de la roche
Le cercueil complet du prêtre Ankhefenkhonsou.
Nasma Réda09-12-2015

C’est devenu une habitude pour la mission archéologique égypto-espagnole de l’Institut Madrilène d’études sur l’Egypte ancienne. Dirigée par Francisco Martin Valentin et Teresa Bedman, la mission vient de dévoiler une découverte exceptionnelle qui clôture leur 7e saison de fouilles sur le site. Chaque année cette mission annonce en effet une découverte exceptionnelle.

Il s’agit d’un cercueil en bois du prêtre Ankhefenkhonsou du dieu Amon-Rê, de la XXIIe dynastie, découvert tout près de la sépul­ture d’Amenhotep-Houy, vice-roi d’Egypte et vizir durant le règne du pharaon Amenhotep III (1391-1353 av. J.-C.).

« C’est une découverte importante car le sar­cophage est en bon état de conservation. Il est quasiment resté intact », se réjouit Mamdouh Al-Damati, ministre des Antiquités.

Ce sarcophage a été découvert caché dans une roche. « C’est un bon exemple des sarcophages de la XXIIe dynastie », indique le directeur du secteur des Antiquités, Mahmoud Afifi. Fabriqué en bois et recouvert d’une couche d’albâtre, il représente un homme qui, d’après les inscrip­tions gravées, serait Ankhefenkhonsou. Il porte une perruque, une couronne décorée de fleurs et de rubans colorés et a une barbe tressée. Sur sa poitrine, se croisent ses mains tenant deux roseaux de papyrus, au-dessus d’un large collier.

Le sarcophage comprend des textes sur la personnalité et les postes qu’a occupés le défunt. Plusieurs dessins funéraires gravés à l’extérieur du sarcophage montrent Ankhefenkhonsou pré­sentant des offrandes aux dieux Osiris, Néfertum, Anubis et Hathor.

« C’est un sarcophage d’une grande beauté », explique l’archéologue Sultan Eid, directeur de la région archéologique de la Haute-Egypte. Martin Valentin, directeur de la mission de fouille, souligne aussi le caractère exceptionnel de cette découverte : « Depuis le XIXe siècle, de nombreuses fouilles ont été effectuées à Thèbes. Il est de plus en plus difficile de trouver une sépulture intacte. Par ailleurs, dans 90 % des cas, le sarcophage a été vidé de sa momie, ce qui n’est pas notre cas ».

La mission archéologique comprend 28 pro­fessionnels : égyptologues, archéologues, res­taurateurs, anthropologues, architectes et épigra­phistes. Elle travaille à Al-Assassif, grande nécropole thébaine, sur la tombe du vizir Amenhotep-Houy. Cette saison, la mission a fouillé la partie nord-ouest de la cour de la tombe TT28. Après 18 jours, les experts espa­gnols ont découvert le sarcophage d’Ankhefen­khonsou. « On a constaté non loin de la cour une anomalie dans la roche et, en creusant sur environ deux mètres, on a trouvé le sarcophage. La prochaine étape est de l’étudier et de le res­taurer », raconte Martin Valentin.

Ankhefenkhonsou est un notable de la XXIIe dynastie, à Thèbes, capitale de l’Egypte antique. Il était prêtre du dieu Amon-Rê au temple de Karnak et le scribe du roi. Martin Valentin ajoute : « Vu les particularités de ce cercueil, sa découverte fournira beaucoup d’informations sur les pratiques funéraires de l’époque ».

La tombe TT28 d’Amnehotep-Houy a été découverte en 1978. Depuis octobre 2009, elle fait l’objet de fouilles menées par cette équipe espagnole. « Cette tombe nous informe trop sur une période sombre et mouvementée de l’Egypte ancienne, surtout sur le passage au culte mono­théiste du soleil, au cours du règne du roi Amenhotep IV (ou Akhénaton) », précise Martin Valentin.

Depuis 2009, les différentes campagnes de fouilles ont mis au jour un grand nombre d’arte­facts, de momies, de vases, de colliers, d’amu­lettes et de morceaux de sarcophages. En 2014, cette équipe avait découvert le sarcophage et la momie d’une prêtresse d’Amon. Les travaux de fouilles se poursuivent.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire