Semaine 19 au 25 juillet 2017 - Numéro 1184
Nouvel espoir pour les personnes âgées

Tareq Chawki, Le Caire.

Un de nos lecteurs nous montre l'importance d'un métier qui intéresse les personnes âgées.

S’occuper d’une personne âgée n’est pas une mission facile. Déjà, il existe en Egypte un bon nombre d’associations non gouvernementales qui travaillent dans ce domaine. Pourtant, elles ont parfois recours à des personnes qui n’ont aucune formation ou connaissance dans le domaine de la garde des personnes âgées. Ce qui provoque souvent des problèmes, parfois même au niveau de la santé de ces personnes.

Dans ce contexte, le ministère de la Solidarité sociale a pris la décision de lancer un programme pour la formation des personnes qui s’occupent des personnes âgées, dans le but de leur donner un statut officiel. Ce métier nécessite des personnes qualifiées et qui ont des connaissances dans des domaines différents, notamment l’art de communiquer et d’aider les personnes âgées à agir dans les tâches quotidiennes. Quant aux personnes âgées qui souffrent de maladies chroniques comme le diabète, le cancer et l’Alzheimer, elles méritent un traitement spécial et il faut que la personne qui les surveille saisisse bien toutes les informations concernant leur traitement.

Pour bien appliquer ce programme, il faut une surveillance stricte de la part du ministère. Ce nouveau programme du ministère de la Solidarité est un espoir pour les personnes âgées. Toute la société doit aider de tels programmes qui permettent une aide réelle, présente, à tous les niveaux.


Nouvelle mesure contre le terrorisme

Dalia Hassan, Al-Cheikh Zayed.

Le président Abdel- Fattah Al-Sissi a insisté dans tous ses discours sur la lutte contre le terrorisme. Pour cela, Al-Azhar a préparé un nouveau projet de loi pour contrôler le discours religieux. Le but principal de cette loi est de mettre fin à la haine qui se trouve dans la société à cause de l’idéologie extrémiste de certains groupes terroristes.

Et de contrôler toute attaque contre les lieux de culte. Ajoutons aussi que cette loi contrôlera la diffusion de l’intolérance et de la haine dans les médias. A mon avis, cette loi est aujourd’hui une nécessité dans notre société et pour qu’elle puisse être appliquée dans de bonnes conditions, nous devons reconnaître le droit de chacun à la différence et ne jamais juger les autres sur la base de la religion.

Al-Azhar avait pris la décision, il y a quelque mois, d’unifier le discours du vendredi dans toutes les mosquées. Mais je ne suis pas pour cette décision, car avant, le prêche était différent dans les mosquées chaque semaine et il y avait une diversité dans les sujets, mais aujourd’hui, toutes les mosquées disent la même chose.