Semaine du 22 au 28 mars 2017 - Numéro 1168
L’état civil par poste

Mona Adel, Le Caire.

Une de nos lectrices livre ses impressions sur la décision du gouvernement d'autoriser certains services d'état civil par poste.

Permettez-moi de m’exprimer sur la récente décision du gouvernement d’autoriser certains services de l’état civil à travers la poste. Il s’agit des certificats de naissance et de décès, des contrats de mariage et des actes de divorce, mais aussi du renouvellement des cartes d’identité et bien d’autres services encore. Les citoyens trouveront tous ces services à la Poste nationale.

L’importance de cette décision vient du fait qu’auparavant, lorsqu’on avait besoin de l’un de ces documents, il fallait aller dans plusieurs administrations. A titre d’exemple, quand j’ai voulu faire un passeport, j’ai dû d’abord acheter les formulaires nécessaires et les envoyer à l’administration. Mais maintenant avec cette décision, on va économiser beaucoup de temps et d’efforts.

Nous sentons que le gouvernement respecte un peu plus le citoyen. Autrefois, le citoyen qui voulait ce service devait payer 3 L.E. pour obtenir les formulaires. Aujourd’hui, il paye un peu plus, 10 L.E., mais ces documents lui sont envoyés à son domicile ou à son lieu de travail. Cette décision sera appliquée dans 500 bureaux de poste en guise de première étape dans toute l’Egypte. C’est vrai que ce chiffre est insuffisant, mais nous avons de l’espoir que ce changement au niveau administratif concernera à l’avenir tout le pays, permettant à chacun de mieux s’organiser. 


Le danger des routes

Yasmine Yassin, Guiza.

La violence routière est un véritable fléau de l’Egypte. En seulement quelques jours, 4 accidents graves ont eu lieu dans deux quartiers de Guiza. Les accidents augmentent mais personne n’essaye vraiment de faire respecter les limitations de vitesse. Cette question me paraît pourtant essentielle pour améliorer la sécurité sur les routes égyptiennes. Il y a eu quelques tentatives pour contrôler la vitesse sur les ponts, mais personne ne respecte le code de la route. Combien de personnes prennent le volant sans vraiment savoir conduire ?

Combien circulent avec un permis qu’ils ont obtenu contre un dessous-de-table ? Il faut régler le problème à la source et mettre fin à ce système corrompu. C’est la seule solution pour pallier l’ignorance du code de la route, à l’oubli du port de la ceinture de sécurité, au non-respect des piétons, aux excès de vitesse, et j’en passe. Autrement, combien de vies seront encore bêtement perdues ?