Résultat de la recherche
Semaine du 16 au 22 mai 2018 - Numéro 1225
Résultat de la recherche
Justice sociale
25 resultats trouvés
Egypte
Khaled Mohieddine, membre des Officiers libres et fondateur du parti du Rassemblement (gauche) est décédé cette semaine à l’âge de 96 ans. Retour sur le parcours d’un homme qui a longtemps milité pour la paix et la justice sociale.
  • 85
  • 0
Dossier
Le 25 janvier 2011 a propulsé la justice sociale sur le devant de la scène. Mais depuis, les gouvernements successifs peinent à la concrétiser.
  • 296
  • 0
Dossier
Le premier gouvernement d’Al-Sissi a déjà marqué des points auprès des Egyptiens les moins favorisés. Analyse.
  • 213
  • 0
L'invité
Hassan Rateb, homme de réseaux et puissant investisseur depuis l’époque Moubarak, expose à l’Hebdo ses défis et projets, notamment dans l’énergie renouvelable, et sa perception de la justice sociale.
  • 323
  • 1
Dossier
Lutter contre la pauvreté et le chômage, redistribuer équitablement les revenus, ce sont les principaux thèmes abordés par les deux candidats qui se disent inspirés de l’expérience nassérienne.
  • 296
  • 0
Economie
Banquier d'affaires, Hassan Heikal appelle à une révision des politiques économiques pour réduire les privilèges accordés sans droit aux grandes sociétés du pays. L'homme est familier des sorties à contrecourant de son milieu.
  • 315
  • 0
Egypte
La reprise des grèves ouvrières dénote l’incapacité des gouvernements successifs, depuis la révolution de janvier 2011, à réaliser la justice sociale. Décryptage.
  • 349
  • 0
Dossier
« Pain, liberté, justice sociale ». Des mots qui retentissaient sur la place Tahrir en janvier 2011. Trois ans après la révolution, c’est le même slogan et toujours rien. Etat des lieux.
  • 148
  • 0
Dossier
« Pain, liberté, justice sociale ». Des mots qui retentissaient sur la place Tahrir en janvier 2011. Trois ans après la révolution, c’est le même slogan et toujours rien. Etat des lieux.
  • 106
  • 0
Dossier
« Pain, liberté, justice sociale ». Des mots qui retentissaient sur la place Tahrir en janvier 2011. Trois ans après la révolution, c’est le même slogan et toujours rien. Etat des lieux.
  • 138
  • 0
1