Les favoris de l’Hebdo
Névine Lameï, 5-9-2018


##

1. Cinéma. Le Chat du rabbin est un film de Joann Sfar et Antoine Delesvaux, en projection à l’IFE, Mounira. Dans le Maghreb des années 1920, un chat vit en toute quiétude aux côtés du rabbin Sfar et sa fille Zlabya, dont il est amoureux. Un beau jour, il dévore le perroquet de son maître. Il y gagne le pouvoir de parler et se met alors à questionner les croyances et les pratiques religieuses des hommes, causant bien de tracas au rabbin. Le 5 septembre à 19h.

##

2. Exposition. L’artiste Habby Khalil s’inspire dans son exposition Raya et Sakina de l’histoire des deux soeurs qui ont commis les meurtres les plus odieux de l’histoire égyptienne moderne. Les soeurs ont fui la Haute-Egypte pour s’installer à Alexandrie. Elles sont devenues des assassines de femmes pour voler leurs bijoux, en attirant leurs victimes chez elles, dans leur maison, par une fausse promesse d’obtenir des produits à des prix moins chers. Après avoir commis plus de 15 crimes, les deux soeurs ont été arrêtées et condamnées à mort en 1921. Habby explore à travers ses photos retouchées, le processus d’exécution de meurtre et les réactions des deux soeurs, à caractères différentes : « le silence » de Raya et « la bravoure » de Sakina.

##

3. Musique. Shahira Kamal a fondé un groupe de musique à qui elle a donné comme nom « Shahira Wal Nas Al-Khatira » (Shahira et la bande dangereuse). Shahira est chanteuse et parolière qui classe ses chansons originales sous l’étiquette « Indie music ». Elle chante en dialectal des thèmes romantiques à la portée philosophique. Elle est accompagné de Bassem Abou-Arab et Michael Yéhia (guitare), Lowai Gamal (percussions) et Hazem Sadeq (clavier). A l’espace Room, le 6 septembre à 21h.