Semaine du 13 au 19 novembre 2013 - Numéro 999
Le Nigeria champion du monde des -17 ans
 
1
(Photo : AP)
Karim Farouk13-11-2013

Le nigeria a enchanté le public aux Emirats arabes unis en remportant la Coupe du monde des clubs des moins de 17 ans, en battant le Mexique 3-0 vendredi dernier.

Les Super Aiglons ont écrasé les sélections concurrentes lors de la phase de poule et sont passés par l’Iran 4-1 en 8es de finale, l’Uruguay 2-0 en quarts de finale et la Suède 3-0 en demi-finales. Et en finale, ils n’ont fait qu’une bouchée de leurs adversaires mexicains qu’ils avaient déjà écrasés lors de la phase de poule 6-1.

C’était une vraie démonstration de force de la part du Nigeria envers son 4e titre mondial après des précédents sacres en 1985, 1993 et 2007.

L’élégance et la fluidité du jeu des Aiglons, outre leurs individualités exceptionnelles, ont régalé les observateurs et ont été largement récompensées par le comité technique de la FIFA.

En plus de la médaille d’or, les Aiglons ont aussi décroché le trophée du fair-play et le titre de la meilleure attaque avec un total de 26 buts en 7 matchs. Au niveau individuel, le phénomène du tournoi, Kelechi Iheanacho, a été sacré meilleur joueur. Le numéro 10 du Nigeria a bouleversé toutes les défenses par ses dribbles et ses buts. Auteur de 7 passes décisives, il a été aussi bon finisseur que passeur en marquant 6 buts pour décrocher le soulier d’argent en tant que 2e meilleur buteur de la compétition.

Le gardien, Musa Alampasu, qui n’a concédé que 5 buts tout au long du parcours, a été sacré meilleur gardien.

« Nous espérons pouvoir faire en sorte que ces garçons continuent à jouer ensemble, et en faire un atout pour le futur. Ils sont bons et ont besoin de travailler pour être encore meilleurs. C’est le début du voyage pour nous et c’est bien que ça se soit passé sur le sol asiatique, là où tout a commencé en 1985, lorsque les Aiglons ont remporté leur premier titre en Chine », a dit le sélectionneur, Manu Garba.



Mots clés:

Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire