Semaine du 1 au 7 mai 2013 - Numéro 972
3 questions à : Mahmoud Qatary , « Le ministère de l’Intérieur a besoin d’une restructuration »
01-05-2013
 
  Mahmoud Qatary, ex-policier et expert en sécurité.

Al-Ahram Hebdo : Comment expliquez-vous qu’après le retour de la police dans la rue, le citoyen ne se sent toujours pas en sécurité ?

Mahmoud Qatary : Les responsables au ministère de l’Intérieur sont perdus, car ils continuent à appliquer la même politique de l’ancien régime. Ce sont des hommes qui ont été formés à l’école de l’ancien ministre de l’Intérieur, Habib Al-Adeli, incarcéré actuellement. Sa philosophie était basée sur la sécurité du pouvoir au détriment de celle du citoyen. Malheureusement, le régime actuel n’a rien changé à cet état de fait. Le ministère poursuit la même politique de répression qui a été à l’origine du déclenchement de la révolution.

— Des citoyens cherchent de plus en plus à se protéger par leurs propres moyens. Ils procèdent même à l’arrestation des criminels. Que pensez-vous de ce phénomène ?

— La sécurité est une priorité essentielle pour le citoyen ; il est normal qu’il cherche à la garantir surtout qu’il a perdu confiance en la police. Mais cela a causé le chaos. Au début, cette situation d’insécurité a été prise en charge par les comités populaires formés pour se défendre. A présent, ce qui se passe est dangereux pour l’Etat et les citoyens à la fois, car c’est la loi de la jungle qui règne dans le pays. Mais le peuple égyptien a vite réalisé que les solutions qui lui sont proposées actuellement pour instaurer la sécurité sont douteuses, car elles vont servir les intérêts d’un certain camp.

— D’après vous, que faut-il faire pour que le citoyen retrouve ce sentiment de sécurité ?

— Il n’y a aucune autre solution que celle d’un véritable retour de la police sur le terrain. Mais cela est impossible vu que les responsables au ministère de l’Intérieur sont toujours à leur place. Il faut d’abord se débarrasser de tous ceux qui ont dépassé les 45 ans et les remplacer par des jeunes. Le ministère de l’Intérieur a besoin d’une restructuration afin de changer sa méthode de travail. De plus, il faut changer le règlement interne de cet organisme afin de garantir le respect des droits des citoyens. .


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire