Semaine du 31 mars au 6 avril 2021 - Numéro 1368
XVIIIe FESTIF, un défi et des enjeux
  Des troupes du Caire, d’Alexandrie, de Mansoura mais aussi de France, d’Italie et de Russie ont participé, du 25 au 29 mars, à la 18e édition du Festival Egyptien Scolaire de Théâtre International Francophone (FESTIF) tenu en version virtuelle en raison du Covid-19. Retour sur un événement culturel riche et varié.
XVIIIe FESTIF, un défi et des enjeux
Jeannette ISAHAK*31-03-2021

Notre XVIIIe édition du FESTIF a vu le jour, mais cette fois-ci derrière l’écran à cause de la pandémie qui a empêché les jeunes de se voir réellement et de savourer la joie d’être sur scène. Pourtant, les enjeux sont nombreux : un défi technique, un effort considérable d’organisation, une présence virtuelle, un festival sans public réel ; mais des commentaires, des likes et des émoticônes qui dépassent les frontières du pays arrivant aux quatre coins du monde.

Certes, notre FESTIF, depuis sa création en 2002 par l’IFE, qui continue à l’accompagner, a pris une ampleur beaucoup plus grande, soit sur le plan national ou international. Il rayonne grâce au partenariat avec l’association ARTDRALA. Cette édition du FESTIF a accueilli virtuellement 9 troupes égyptiennes et 7 troupes étrangères défiant ainsi le Covid-19.

Du Caire, d’Alexandrie, de Mansoura, de France, d’Italie, de Russie, d’Espagne en plus des professionnels du Canada, du Cameroun, de France et d’Italie. Les membres du comité, Suzy Mounir, Carmen Guérgues et Rabab Said, ont confirmé : « C’était un défi, les festivaliers fans du théâtre n’ont pas relâché le combat. Pour ne pas tomber dans l’inaction, le comité décide de maintenir cette édition malgré tous les défis. C’était notre façon de dire que nous sommes les militants de la francophonie ».

La particularité de cette édition est de célébrer le bicentenaire de la naissance du grand écrivain Gustave Flaubert. Comme L’IFE est partenaire de la région de la Normandie pour l’opération Flaubert 21, le FESTIF s’associe à cette célébration offrant à ses festivaliers un aspect culturel nouveau. « L’IFE est très heureux que le FESTIF s’associe à cette célébration et propose Flaubert comme une thématique d’inspiration pour le festival », a dit Laura Abou Haydar, attachée de coopération éducative à l’IFE, dans son mot encourageant filmé pour l’inauguration. C’est pourquoi le FESTIF a ouvert ses rideaux par une pièce de théâtre professionnelle, « Un dîner chez les Bovary », jouée par la troupe du théâtre LA BOKA.

Grâce à tous ces amateurs, professionnels et festivaliers, le FESTIF du Caire accomplit chaque année sa mission de promouvoir et rayonner la langue et la culture francophone en Egypte et ailleurs via le théâtre. Et maintenant, préparez vos nouvelles pièces, faites parler les pages d’un livre, ravivés par et pour le français. Rendez-vous mars prochain pour célébrer la 19e édition du FESTIF.

XVIIIe FESTIF, un défi et des enjeux

XVIIIe FESTIF, un défi et des enjeux

*Coprésidente du FESTIF


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire