Semaine du 13 au 19 janvier 2021 - Numéro 1357
Hussein Labib : Pour cette édition qui se déroule en pleine pandémie de Covid-19, il est impossible d’effectuer des pronostics
  Hussein Labib, directeur du championnat, revient sur les préparatifs de cette 27e édition tenue dans des conditions bien spéciales, et évalue les chances de l’Egypte.
Hussein Labib
Doaa Badr13-01-2021

Al-Ahram Hebdo : Etes-vous satisfait des procédures sanitaires prises par l’Egypte durant le Championnat du monde ?

Hussein Labib : Tout se passe comme prévu. Les délégations ont commencé à arriver en Egypte et nous avons testé nos procédures avec la sélection japonaise, la première équipe accueillie. A l’aéroport du Caire, une représen­tation du ministère de la Santé était présente à la réception de la délégation japonaise qui est sortie de l’avion et s’est dirigée vers un bus privé. Dans le bus, tous les membres du groupe ont effectué un test rapide. Au cas où le résultat du test s’avèrerait négatif, la délégation se dirige vers l’hôtel dans lequel sera réalisé le PCR. Le résultat apparaît dans 6 heures au maximum. Dans chaque hôtel, il existe 8 chambres d’isolation pour les cas positifs. Si un cas reste positif au second test, l’intéressé sera transporté vers l’hôpital.

— Comment se déroulent les derniers pré­paratifs du Championnat du monde ?

— Le comité médical a planifié un système de surveillance adapté et toutes les mesures sanitaires ont été approuvées par la Fédération internationale de handball (IHF). Des réunions virtuelles par Zoom ont été lancées par l'IHF à destination des représentants des équipes parti­cipantes afin de prendre connaissance des mesures sanitaires contre le coronavirus prises par l’Egypte et autres points concernant la compétition. Un plan de surveillance médicale a été présenté par le Dr Hazem Khamis, prési­dent de la commission médicale d’Egypte 2021 et membre du groupe de travail médical Covid-19 de l’IHF.

— Comment jugez-vous les préparatifs égyptiens déployés pour la circonstance ?

— L’Egypte est la seule nation au monde qui ait la capacité d’organiser cet événement avec succès grâce au soutien de tout le pays. Tous les ministères travaillent de concert pour garantir la réussite du Mondial. Nous avons effectué de nombreuses réunions avec toutes les instances concernées dont le ministère de la Santé, le ministère des Affaires intérieures et le ministère de la Jeunesse et du Sport. Le gouvernement égyptien, présidé par Moustapha Madbouli, encourage la compétition dans tous ses dévelop­pements dans le but de garantir le succès du Championnat du monde. Sans l’appui du prési­dent de la République et du gouvernement égyptien, il aurait été impossible d’organiser cet évènement durant la pandémie de Covid-19.

— Cela veut-il dire que l’Egypte est prête pour la compétition ?

— Nous sommes prêts pour le Championnat du monde avec un accompagnement de mesures sanitaires contre le coronavirus. Mais il faut savoir que toutes ces dispositions sont des précautions qui ne pourront pas prévenir la maladie, car il s’agit d’une pandémie mondiale et, par conséquent, il ne nous sera pas possible de garantir la participation de tous les athlètes. Mais nous sommes en mesure de contrôler la situation. Le Brésil, dont l’arrivée en Egypte était prévue au début de la semaine, a reporté son voyage, car 5 joueurs se sont avérés posi­tifs, tout comme la République Tchèque qui affiche 10 cas positifs.

— Comment jugez-vous la préparation de l’équipe égyptienne ?

— L’Egypte n’a pu réaliser que 25 % du pro­gramme de préparation planifié par le directeur technique de l’équipe. La pandémie de Covid-19 a bouleversé ses prévisions. Il devenait par conséquent très difficile de voyager en Europe pour disputer des matchs amicaux, contraire­ment aux pays européens qui présentent plus de facilités pour s’affronter dans des rencontres. Les matchs amicaux de la sélection nationale avant le Mondial étaient prévus pour être joués en deux volets contre Bahreïn à domicile ainsi que deux autres rencontres contre le Japon au début de cette semaine. L’Egypte avait remporté tous ces matchs, toutefois, le niveau de ces ren­contres n’était pas à la hauteur de la compétition. Malgré la préparation insuffisante, j’ai beaucoup de confiance en les joueurs égyptiens, ils seront au niveau de leur responsabilité.

— Quelles sont les chances de l’Egypte au cours du Mondial ?

— Pour cette édition du Championnat du monde qui se déroule durant la pandémie de Covid-19, il est impossible d’effectuer des pro­nostics. La situation évoluera à chaque ren­contre. En cas de maladie d’un ou deux joueurs-clés dans une équipe, la mission deviendra diffi­cile. J’espère que le public ira assister aux matchs car la présence des fans et leur encoura­gement joueront un grand rôle dans la bonne performance des Egyptiens.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire