Semaine du 6 au 12 février 2019 - Numéro 1261
Un quatuor de poids
  Parmi les recrues d’hiver, quatre joueurs en particulier devraient continuer à booster la compétition pour cette seconde moitié de saison, qui s’annonce exceptionnelle en Egypte.
Un quatuor de poids
Mohamad Mosselhi06-02-2019

Hussein Al-Chahat

Hussein Al-Chahat
(Photo : Essam Choukri)

Après de longues négociations, Ahli a finale­ment réussi à recruter le milieu offensif de la formation émiratie d’Al-Aïn, Hussein Al-Chahat, contre environ 5 millions de dollars, soit un record dans l’histoire du club. « Joindre Ahli était un rêve qui est devenu réalité », a déclaré Hussein Al-Chahat, suite à son transfert pour Ahli.

Le footballeur était dans le radar d’Ahli depuis un moment, du temps déjà où il jouait avec Maqassa. A plusieurs reprises, le club cairote a essayé de le recruter, mais les demandes financières de Maqassa étaient alors, selon Ahli, exagérées. En janvier 2018, Maqassa a décidé de prêter son milieu à la formation émiratie d’Al-Aïn pour six mois. Suite à la per­formance exceptionnelle du milieu égyptien avec l’équipe, Al-Aïn a décidé d’activer l’option d’achat qui existe dans le contrat du joueur avec le club.

L’ancien joueur de Maqassa a mené son équipe au doublé local (championnat et coupe) avant de se hisser avec Al-Aïn jusqu’à la finale de la Coupe du monde des clubs, en décembre dernier aux Emirats arabes unis.

Ahli a commencé alors de nouvelles négocia­tions avec Al-Aïn et a finalement réussi à recru­ter ce joueur contre 5 millions de dollars, en janvier dernier.

« Cela arrive que tu négliges un joueur pen­dant une période, puis que tu te le recrutes pour un montant 20 fois plus important. Dans le monde du football, ce n’est pas bizarre », explique Sayed Abdel-Hafiz, directeur du sec­teur foot à Ahli. Le milieu de 26 ans est capable de jouer à plusieurs postes, que ce soit comme milieu ou comme latéral droit. Il est vrai qu’Al-Chahat n’a pas convaincu jusqu’à présent depuis son arrivé à Ahli, mais reste que ses capacités techniques ne sont pas à remettre en question.

Omar Kharbin

Omar Kharbin
(Photo : Mahmoud Adel)

Meilleur joueur d’Asie 2017, le Syrien Omar Kharbin a figuré parmi les grandes recrues de Pyramids en janvier. Quelques jours après son arrivée, l’ancien atta­quant de la formation saoudienne d’Al-Hilal a joué avec sa nouvelle équipe contre Zamalek, leader du classement.

Dès sa première apparition avec son équipe, Kharbin a joué une grande ren­contre et a permis, avec son but d’égali­sation, de sauver Pyramids de la défaite, à trois minutes de la fin de la rencontre.

Prêté pour six mois, le joueur de 25 ans avait commencé cette rencontre comme d’ailier droit et avait posé beaucoup de problèmes à la défense blanche et plus précisément à Abdallah Gomaa, l’ar­rière-gauche de Zamalek. Il avait ensuite retrouvé sa place habituelle d’attaquant lors des dernières 30 minutes de la ren­contre.

Polyvalent, l’international syrien pos­sède de grandes capacités techniques et physiques qui peuvent faire la différence et il va apporter beaucoup de puissance à l’attaque de l’équipe, qui demeure l’une de grandes lacunes de Pyramids.

Kharbin est en quête de retrouver sa forme exceptionnelle de 2017. En effet, cette année-là, le joueur avait été à la fois sacré meilleur joueur d’Asie, meilleur joueur en Arabie saoudite et meilleur buteur de la Ligue des Champions d’Asie avec 10 frappes. Il est vrai que le joueur syrien n’a pas autant brillé en 2018, mais ceci à cause d’une série de blessures dont il a été victime tout au long de l’année. Mais ses débuts avec Pyramids confir­ment qu’il est bien déterminé à regagner sa forme habituelle.

....

....

...

Khalid Boutaib

Khalid Boutaib
(Photo : AFP)

Après le départ de l’attaquant congolais Kabongo Kasongo pour la formation saou­dienne d’Al-Wehda, Zamalek a dû chercher un remplaçant. Un joueur capable de conduire l’attaque de l’équipe, en quête de son premier titre de champion d’Egypte depuis 2014. Les attentes de Christian Gross, directeur technique de l’équipe, étaient claires et élevées : buteur, vif, international et expérimenté.

C’est l’attaquant international marocain Khalid Boutaib qui a réussi à convaincre Gross. L’ancien joueur de Malatyaspor (Turquie) a signé un contrat de 3 saisons et demie avec Zamalek, soit jusqu’à l’été de 2022. Boutaib était l’attaquant titulaire du Maroc lors du dernier Championnat du monde et il a mar­qué le premier but des Lions de l’Atlas lors de leur match nul de 2-2 contre l’Espagne.

L’attaquant de 31 ans possède une large expérience acquise dans les Championnats français, turc et pendant la Coupe du monde.

Ses statistiques avec Malatyaspor lors de la première moitié de cette saison sont satisfai­santes : 4 buts et 3 passes décisives en 16 ren­contres. Ses performances dépassent celles de Kasongo, qui a marqué 3 buts et 2 passes déci­sives lors de 13 rencontres.

Boutaib a fait ses débuts avec Zamalek contre Maqassa, la semaine dernière, dans un match comptant pour la 20e journée du Championnat égyptien. Bien qu’il ait raté deux occasions franches, il est trop tôt pour juger de son niveau. Et il faut se rappeler que le joueur a déjà fait ses preuves auprès de la sélection marocaine lors du dernier Mondial. « Je remer­cie les responsables de Zamalek pour leur accueil. Je leur promets d’être à la hauteur de ma mission et d’aider l’équipe à remporter tous les titres possibles cette saison », a déclaré l’attaquant international.

Ramadan Sobhi

Ramadan Sobhi
(Photo : Ibrahim Mahmoud)

Abandonné sur la touche pour presque une saison et demie par les équipes anglaises de Stoke City et Huddersfield, Ramadan Sobhi est revenu une nouvelle fois dans son club d’origine, Ahli, en jan­vier dernier.

Huddersfield a accepté le prêt de son milieu pour les six prochains mois contre une somme d’un million de livres sterling. En effet, les deux parties avaient besoin l'un de l’autre. Ahli, qui a beaucoup souf­fert lors de la première moitié, recherchait un joueur de qualité comme Ramadan Sobhi. Quant à ce dernier, il considère son retour à Ahli comme une opportunité pour relancer sa carrière. « Je suis heureux de retourner à Ahli et j’espère aider le club à retrouver sa forme habituelle », a déclaré Sobhi suite à son retour à Ahli.

En effet, Sobhi a vécu une expérience difficile en Angleterre, qui lui a fait perdre sa place au sein des Pharaons. Javier Aguirre, le nouveau sélectionneur, a dû se passer de ses services lors de la dernière sélection des Pharaons, à cause de cette situation avec Huddersfield.

Mais apparemment, le jeune milieu n’a pas été affecté par sa place sur la touche en Angleterre. Le joueur a apporté beaucoup au jeu d’Ahli grâce à ses grandes capacités techniques et à sa puissance physique. Il a joué un grand rôle au sein de l’équipe lors de ses cinq rencontres déjà disputées avec Ahli. C’est un joueur capable de faire la différence. Malheureusement, Sobhi ne va pas terminer la saison avec Ahli car son prêt expire le 30 juin, alors que le Championnat s’achève en août prochain.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire