Semaine du 6 au 12 février 2019 - Numéro 1261
Monde Arabe en bref
06-02-2019
 
 

Yémen

Discussions

Le chef des observateurs de l’Onu au Yémen a exhorté, dimanche 3 février, les représentants du gouver­nement et des rebelles, réunis sur un navire amarré au large de Hodeida pour de nouvelles discussions, de faire respecter le fragile cessez-le-feu dans cette ville stratégique. La réunion, sous l’égide du général Patrick Cammaert, a été « cordiale et constructive », ont déclaré les Nations-Unies dans un communi­qué. Ces pourparlers visent à faire appliquer toutes les clauses de la trêve dans cette ville portuaire essentielle à l’aide humanitaire, conclues en décembre en Suède. Selon l’Onu, Patrick Cammaert « a prévenu les parties que le cessez-le-feu était fragile et les avait exhor­tées à ordonner à leurs chefs mili­taires sur le terrain de ne plus vio­ler la trêve pour ne pas mettre en péril l’accord de Stockholm et l’en­semble du processus de paix au Yémen ».

Soudan

Promesses de Béchir

Le président soudanais Omar Al-Béchir a promis, dimanche 3 février, d’apporter le développement en milieu rural, au moment où les villes et villages du pays sont secoués par des manifestations anti­gouvernementales. M. Béchir a cherché ces dernières semaines à mobiliser ses soutiens en organisant des rassemblements à travers le Soudan face à une contestation démarrée le 19 décembre qui consti­tue le plus grand défi à son régime en trois décennies. S’adressant à des centaines de villageois dans l’Etat du Kordofan-Nord, il a promis de four­nir de l’eau potable aux régions rurales « à travers le Soudan » et d’ouvrir un nouvel hôpital dans cette région. Mais les tentatives du pou­voir de rassembler des soutiens ont jusque-là échoué à endiguer la vague de mécontentement, et l’Association des professionnels soudanais, fer de lance de la contestation, a appelé à de nouvelles manifestations. Le chef de l’Etat et d’autres responsables soudanais ont répété que seule une élection pourrait assurer un change­ment du pouvoir.

Corée du Nord

Préparatifs pour le sommet Trump-Kim

Le négociateur américain pour la Corée du Nord est arrivé à Séoul dimanche 3 février pour rencontrer des responsables des deux Corées et préparer le nouveau sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un prévu fin février. Les discussions entre Washington et Pyongyang doi­vent permettre de déterminer l’ordre du jour de ce sommet ainsi que sa date et son lieu précis, selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap. Le représentant spécial des Etats-Unis pour la Corée du Nord, Stephen Biegun, a rencontré son homologue sud-coréen, Lee Do-hoon, avec lequel il a abordé « les questions en suspens, dont les discussions au niveau opérationnel avec la Corée du Nord », a indiqué le ministère sud-coréen des Affaires étrangères. Selon un haut responsable de la pré­sidence cité par Yonhap, il s’agit notamment de « coordonner les positions entre Séoul et Washington ». Donald Trump a pro­mis de dévoiler dans les jours à venir la date du sommet et la ville asia­tique qui l’accueillera.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire