Semaine du 9 au 15 janvier 2019 - Numéro 1257
Un trio séduisant
  Les performances remarquables de Mahmoud Hassan « Trézéguet » (Kasimpasa), Ahmad Hégazi (West Bromwich) et de Tareq Hamed (Zamalek) leur ont permis de se trouver sur la liste des top 5. Portraits.
Un trio séduisant
Mohamad Mosselhi09-01-2019

« Trézéguet », joueur de classe une

« Trézéguet », joueur de classe une
(Photo : AFP)

Le milieu international de la for­mation turque de Kasimpasa, Mahmoud Hassan, dit « Trézéguet », a passé une saison exceptionnelle, que ce soit avec son club turc ou avec l’équipe nationale égyptienne.

Titulaire indiscutable à Kasimpasa, le milieu de 24 ans a fait la une de la presse turque avec sa bonne perfor­mance tout au long de l’année.

Prêté par la formation belge d’An­derlecht à Kasimpasa en juillet 2017, le joueur égyptien a séduit les dirigeants de l’équipe turque qui ont activé l’option d’achat dans son contrat l’été dernier, pour en faire un contrat permanent.

« Trézéguet est un excellent joueur. Il fait tout ce qui est nécessaire dans le football. C’est un joueur très important pour nous. Et l’on espère bien le conserver au club pour long­temps », a déclaré Mustafa Denizli, directeur technique de Kasimpasa.

Au cours de l’année 2018, le milieu international égyptien a mar­qué 15 buts lors de 33 rencontres et a fait 7 passes décisives. Des chiffres qui démontrent la grande importance du joueur à Kasimpasa.

Ce grand succès en Turquie n’est pas passé inaperçu. Plusieurs équipes ont exprimé leur désir de profiter des services de ce milieu doué, comme le géant turc Galatasaray, l’Olym­pique de Marseille (France) ou Seville (Espagne). Mais Kasimpasa a fermé la porte concernant le départ de son milieu offensif.

En ce qui concerne la sélection nationale, les efforts de Trézéguet ne sont pas à négliger. Le problème est que tout le crédit va à Mohamad Salah, présenté comme la star numé­ro 1 des Pharaons. Mais pour plu­sieurs observateurs, l’importance de Trézéguet dans la sélection est égale à celle de Salah, surtout que c’est lui qui fait la majorité du travail offen­sif de la sélection pendant que les adversaires concentrent leurs efforts pour cantonner Salah.

L’année 2018 a eu un goût spécial pour Trézéguet. Le milieu interna­tional, qui a joué 33 rencontres internationales, a fêté son premier but inscrit lors d’une rencontre offi­cielle avec les Pharaons. C’était contre eSwatini en octobre dernier, dans le cadre des qualifications pour la CAN 2019, avant d’inscrire un second but contre la Tunisie dans le cadre des mêmes éliminatoires en novembre.

Il est clair que l’année 2018 a été spéciale pour le milieu égyptien qui espère bien continuer sur la même lancée en 2019.

Ahmad Hégazi, le défenseur indispensable

Ahmad Hégazi, le défenseur indispensable
(Photo : AFP)

Malgré ses efforts au sein de la formation anglaise de West Bromwich, Ahmad Hégazi n’a pas réussi à sauver son équipe de la relégation en D2. Titulaire indiscutable, le défen­seur international a présenté une performance solide avec son équipe dans la première moitié de l’année. Avec cette prestation solide, c’était difficile de voir l’international égyptien évoluer en Championnat. Mais c’est Hégazi qui a accepté la décision de son club. West Bromwich occupe actuellement la 4e place au classement du Championnat avec 46 points, 5 points der­rière Leeds United qui occupe la tête du classement. Avec plus d’efforts, l’équipe va être capable de regagner sa place dans le championnat d’élite.

Solide, clairvoyant et dominant dans les airs, l’ancien joueur d’Ahli est un défenseur complet. Ces grandes capaci­tés lui ont permis de jouir de la confiance d’Hector Cuper, ancien directeur tech­nique des Pharaons, et de son successeur, Javier Aguirre, qui compte beaucoup sur lui au coeur de la défense égyptienne.

Malgré la perfor­mance décevante de la sélection nationale lors de la dernière Coupe du monde, Hégazi était parmi les joueurs égyptiens qui ont ébloui lors de cette compétition.

Conscient de ses grandes capacités, Ahli a essayé de le convaincre de retour­ner en Egypte une autre fois, afin de redresser la barre de l’équipe qui souffre actuellement cette saison. Mais Hégazi a décliné l’offre de son ancien club, précisant qu’il n’a aucune intention de retourner en Egypte pour le moment. « L’année 2018 était remarquable pour moi, surtout que j’ai réalisé l’un de mes grands rêves, à savoir participer à la Coupe du monde », a déclaré Ahmad Hégazi, défenseur de West Bromwich et de la sélection.

« Je suis très satisfait de ma performance avec mon équipe lors de cette année, mais malheu­reusement, l’équipe n’a pas réussi à conserver sa place en Premier League. J’espère l’aider à retrouver la D1 une autre fois la saison prochaine et remporter la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) avec la sélection égyptienne », indique Hégazi.

Tareq Hamed, le moteur des Pharaons

Tareq Hamed, le moteur des Pharaons
(Photo : AFP)

Comme d’habitude, le milieu défensif de Zamalek Tareq Hamed ne cesse d’éblouir. Auteur d’une performance stable tout au long de l’année, Tareq Hamed figure parmi les pions essentiels de Zamalek et de l’équipe nationale égyptienne.

Hamed joue un rôle important comme milieu de terrain dans la récupération du cuir et en tant que courroie de transmission avec ses attaquants. Il se montre infatigable en cherchant constam­ment à combler les espaces, le tout en s’appuyant sur son excellente lecture du jeu.

Il a joué un rôle primordial dans la victoire de Zamalek dans la Coupe d’Egypte en 2018, ce qui a consolé les supporters de l’équipe d’une déce­vante 4e place au classement du championnat, la saison dernière.

Il se place comme leader de l’équipe, avec son enthousiasme et sa rage de vaincre, qui apportent beaucoup de puissance à l’effectif, surtout dans les moments critiques.

Il était prêt à quitter le club l’été dernier, après que le président du Zamalek avait accepté son transfert pour Pyramids. Mais face à la grande colère des supporters de Zamalek suite à cette annonce, l’administration du club a renversé sa décision et a renouvelé le contrat de Hamed pour les 3 prochaines saisons. Hamed a confirmé son importance avec les Blancs, qui marchent bien dans le championnat cette saison. Zamalek est actuellement à la tête du classement avec 38 points, soit 8 points de plus que Pyramids, le second.

La performance de Hamed avec la sélection nationale est aussi concluante. Titulaire indiscu­table dans les rangs des Pharaons, le milieu international a brillé sur le terrain lors du dernier Mondial. « Tareq Hamed est un vrai milieu défensif. N’importe quel entraîneur l’aime pour ses grandes qualités comme joueur et sa capa­cité à appliquer à la lettre les instructions », selon Ossama Nabih, ancien entraîneur de la sélection.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire