Semaine du 9 au 15 janvier 2019 - Numéro 1257
Flashs
09-01-2019
 
 

Agroalimentaire. L’entreprise saoudienne Almarai a retiré son offre d’achat pour l’entreprise égyptienne Greenland, filiale du groupe américain Americana. En cause, un désaccord autour de la valeur de la transaction, selon le quotidien égyptien Alborsa. Le producteur saoudien de produits laitiers avait lancé en novembre une offre d’achat de 75 millions de dollars pour acquérir le groupe Greenland, société d’industrie alimentaire. Almarai avait déjà tenté en 2016 d’acquérir les activités de production de produits laitiers et de lait frais de Dina Farms, appartenant à Qalaa Holdings.

Electronique. Le ministre égyptien du Commerce, Amr Nassar, a rencontré, samedi 5 décembre, le président égyptien de LG Electronics, Don Kwak, pour évoquer les projets de la société dans le pays et les moyens de développer ses exportations. Kwak a exprimé le souhait d’ac­croître la fabrication de ses produits en Egypte en utilisant davantage de composants locaux. Nassar a assuré que LG Electronics Egypt pourrait accroître ses activités dans les Etats africains dans le cadre du plan du ministère du Commerce d’ouvrir de nouveaux marchés en Afrique. Le plan vise à renforcer la coopération avec 12 marchés d’Afrique orientale et occidentale. LG Electronics Egypt a exporté 60 % de sa production l’année passée.

Immobilier. Les ventes des activités immobilières du groupe Talaat Moustafa Holding ont augmenté de 62 % en 2018 par rapport à l’année précédente. Selon un communiqué du groupe, envoyé à la Bourse du Caire, les ventes de l’entreprise ont atteint 21,3 milliards de L.E. en 2018 contre 13,1 en 2017. Les ventes des unités de logement ont atteint 18,3 milliards de L.E. en 2018. Elles étaient de 9,5 milliards de L.E. l’année précédente. L’entreprise a attribué cette hausse des ventes aux ventes de ses unités dans la Nouvelle Capitale administrative de 12 milliards de L.E. depuis juin.

Dollar douanier. L’Egypte maintiendra le taux de change en vigueur pour les biens de première nécessité à 16 L.E. par dollar jusqu’à fin janvier, a annoncé le ministère des Finances, tout en aug­mentant le taux de change pour les biens non essentiels et de luxe à 17,97 L.E. par dollar. Dans un communiqué officiel, le ministère des Finances a déclaré que le taux de change du dollar des douanes pour les biens essentiels resterait inchangé. En décembre, l’Egypte a considérablement augmenté les droits de douane sur des centaines de produits.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire