Semaine du 9 au 15 janvier 2019 - Numéro 1257
A la loupe
09-01-2019
 
 

Vodafone Egypt condamnée à payer 750 millions de L.E. à Etisalat Misr

Vodafone Egypt devra payer 750 millions de L.E. à Etisalat Misr pour les prix d'interconnexion entre les deux entreprises. Telle est la décision de la Cour d’arbitrage du Centre régional d’arbitrage commer­cial international du Caire. Vodafone devra aussi payer les dépenses et les coûts assumés par Etisalat d’environ 440 000 dollars pour l’arbitrage.

Khaled Hégazi, responsable du secteur entre­prises chez Etisalat, a déclaré que cette décision mettait fin à un différend de 10 ans entre les deux sociétés suite au refus de Vodafone Egypt d’appliquer les décisions de l’Autorité nationale de régulation des télécommunications (NTRA). Hégazi a confirmé la position légale d’Etisalat Misr et l’obligation pour Vodafone d’appliquer ces prix pour l’avenir. La com­pagnie de télécommunica­tion devra aussi régler la facture rétroactivement pour toute la période où elle n’a pas respecté cette régulation.

C’est pourtant Vodafone qui avait engagé la procé­dure d’arbitrage en 2016 et réclamé une indemnisa­tion de 230 millions de L.E. Selon le responsable du secteur juridique d’Etisalat Misr, Mohamad Chéhata, aucun recours ne peut contester cette décision d’arbitrage dont la mise en oeuvre est en prépara­tion. Etisalat Misr est une filiale du groupe Etisalat, présente dans 16 pays d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie. Le groupe Etisalat est entré sur le marché égyp­tien en mai 2007. Vodafone, créée en 1998, opère dans le secteur des services de télé­communication, et plus spé­cifiquement dans les services de télécommunication sans fil. Elle possède deux filiales opérant dans toute l’Egypte et travaillant sur des logiciels et des services Internet.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire