Semaine du 10 au 16 octobre 2018 - Numéro 1245
Vive l’improvisation !
  A sa 10e édition, le Festival du Caire pour le jazz invite 90 artistes en provenance de 14 pays. Les concerts ont lieu au nouveau campus de l’Université américaine du Caire. Focus sur les 11 troupes étrangères qui y participent.
Vive l’improvisation !
Névine Lameï10-10-2018

1- Une touche traditionnelle

Vive l’improvisation !

.....

Créé en 2002, par Vaczi Eszter, le quartet hongrois qui porte le nom de sa créatrice, joue des standards du jazz, qui mettent l’accent sur des paroles hongroises, tout en conservant l’essence même du jazz traditionnel. L’univers de Vaczi Eszter associe chansons pop et jazz classique, dans un style unique. Le quartet est formé de Gatos Balint (basse guitare), Gatos Ivan (clavier), Gyege Lajos (percussions) et Schneider Zoltan (guitare). Le 13 octobre.

La formule Karnas

Cheveux blonds, jean délavé, t-shirt froissé et baskets usagés, Grzegorz Karnas, 46 ans, a un look débraillé. Chanteur polonais polyglotte, il est un vocaliste atypique au phrasé rythmique et aux inflexions inédites. Philologue, à la voix de ténor, haute, douce et souple, légèrement nasale, magnifiquement timbrée, il a fondé depuis 2017 le festival Voicingers (chanteurs), à Zory, en Pologne. Karnas se livre souvent à des imprévisibles improvisations, un peu électro, notamment en jouant avec son groupe Karnas Formula. Celui-ci est composé du contrebassiste Mariusz Prasniewski et du guitariste allemand Florian Möbes. Tous les trois se défoulent sur scène, dévoilant en toute liberté les facettes de leur monde musical, riche en surprises et en émotions. Le 13 octobre.

2- Une étoile montante allemande

Vive l’improvisation !

Percussionniste et compositrice allemande installée à Berne, Eva Klesse, 32 ans, est considérée comme étant l’étoile montante de la scène allemande du jazz. Avec son quartet : Evgeny Ring (sax alto), Philip Frischkorn (piano) et Robert Lucaciu (contrebasse), elle sera au rendez-vous jouant une musique mûre, avec beaucoup d’empathie. Eva Klesse, qui a étudié le jazz à l’Académie de Bâle, apprécie la musique improvisée et se produit souvent en solo, dans des galeries d’art. Avec son quartet, la percussionniste aime chanter des standards de musique brésilienne et de jazz. Le 12 octobre.

3- Couleurs de l’arc-en-ciel

Vive l’improvisation !

De la Suisse vient le quartet à cordes Kaleidoscope, avec Simon Heggendorn et Ronny Spiegel (violon), David Schnee (alto) et Sebastian Braun (violoncelle). Il joue sans partition musicale, afin d’explorer avec audace de nouveaux territoires sonores, au-delà du spectre des quatuors à cordes classiques. Kaleidoscope fulmine dans les zones atypiques, créant de nouveaux liens entre jazz classique, traditionnel et populaire. D’où des airs de folie et des mélodies dépouillées, sur fond de groove puissant, improvisations débridées et hypnotiques, aux airs électroniques décalés. Le 11 octobre.

Vent de Bruxelles

Diplômé en musique classique du Conservatoire royal de musique de Bruxelles, Jérôme Klein joue au piano puis aux percussions, dès l’âge de 6 ans. Ensuite, il se voit attiré par le jazz et par la musique improvisée. En 2009, Klein devient membre de l’European Masterclass Bigband, dirigé par Peter Herbolzheimer. Ce dernier lui donne l’opportunité de jouer avec de grands noms de la musique jazz, dont Benny Golson, Herb Geller, Ack van Rooyen, John Ruocco et Jean-François Prins, à travers de nombreux concerts en Allemagne. Actif sur les scènes bruxelloises et luxembourgeoises, en tant que pianiste, percussionniste et vibraphoniste, il transcende les styles, de la pop-rock à l’improvisation libre. Le 12 octobre.

Accents latinos

C’est des univers du jazzman américain Charles Mingus et du compositeur portugais de musique militante José Afonso que s’inspire le duo portugais Filipe Raposo (pianiste) et Rita Maria (chanteuse). La musique improvisée du duo va de la musique traditionnelle ibérique-portugaise à la musique populaire brésilienne, passant par les standards du jazz, au baroque anglais, à l’impressionnisme français. Rita Maria est membre aux groupes Stockholm, Lisboa et Saga Cega. Et Raposo travaille régulièrement avec les chanteurs compositeurs portugais, Sergio Godinho et Amélia Muge. Le 12 octobre.

4- Histoire de famille

Vive l’improvisation !

Le groupe Okabe Family, créé en 2009 par la famille Okabe, joue régulièrement aux Pays-Bas, dans de prestigieux clubs de jazz. Né à Tokyo et vivant en Italie depuis l’âge de 20 ans, Genzo Okabe a étudié le saxophone classique au Conservatoire de musique de Pérouse, et le saxophone jazz au Conservatoire de musique Santa Cecilia de Rome. Okabe Family est un quatuor de jazz acoustique traditionnel qui puise dans le répertoire du jazz du bon vieux temps, en le mêlant à des sonorités contemporaines. Le 13 octobre.

5-Singularité européenne

Vive l’improvisation !

Depuis plus de 30 ans, le pianiste autrichien David Helbock et le trio Random Control, fondé en 2009, développent un projet centré sur le jazz et les musiques improvisées, tout en y attachant une singularité française et européenne. Les instrumentistes Johannes Bär et Andreas Broger, avec leurs instruments à vent, saxophone, clarinette et flûte, avec le pianiste David Helbock, aiment jouer pour de grands noms comme Herbie Hancock, Cedar Walton, Keith Jarret et Prince. Le piano de Helbock fait vibrer le corps et l’esprit, prend la sonorité d’un clavecin, pour donner toute la dimension de sa richesse acoustique. Le 13octobre.

6- La Lumière noire

Vive l’improvisation !

En étudiant le piano classique pendant 13 ans, le pianiste finlandais le plus renommé dans son pays Aki Rissanen, 30 ans, s’est très tôt intéressé à l’improvisation. Après des études musicales à la section jazz de l’Académie Sibelius, à Helsinki, puis au Conservatoire de Paris, Rissanen s’est produit sur de nombreuses scènes finlandaises et internationales, avec l’Umo Jazz Orchestra, le quartet du trompettiste finlandais Verneri Pohjola, et le trio Aki Rissanen, regroupant Antti Lötjönen (basse guiatre) et Teppo Mäkynen (percussions). Pour la soirée du 14 octobre, Rissanen joue des compositions de son album phare La Lumière noire, dont notamment des solos pour piano. Le 14 octobre.

Connection

Accrocheur, groovy et plein d’humour, le groupe originaire des Pays-Bas Jazz Connection se produit, accompagné de la chanteuse égyptienne Noha Fekri. Au menu, des chansons, rock alternatif de l’album Janan. Le 12 octobre.

Jouer les Théories Chanteur en langue populaire tchèque, de genres variés (rock, soul …), Barta, également parolier, danseur et photographe, collabore depuis 1999 avec le trio Robert Balzar, de Bruxelles. Celui-ci regroupe Robert Balzar (contrebasse), Jiri Levicek (piano) et Kamil Slezak (percussions). Ensemble, ils intègrent le rock, le funk, le blues et le jazz, selon des approches synthétiques, conceptuelles et pop. Pour la soirée du 12 octobre, Dan Barta et le trio proposent des morceaux musicaux de leur album Théories, sorti en 2010. Le CD renferme des chansons de Sting, Björk, Steve Wonder, Simply Red, Jamiroquai, ACDC et Finley Quay. Le 12 octobre.

Programme détaillé à la page Calendrier.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire