Semaine du 3 au 9 octobre 2018 - Numéro 1244
Mohamad Abdel-Aziz Ghoneim : Je crois que l’Egypte peut faire mieux que les 7 médailles obtenues en 2014
  3 questions à Mohamad Abdel-Aziz Ghoneim, vice-secrétaire général du Comité olympique égyptien, président de la Fédération égyptienne de boxe et président de la délégation égyptienne aux JOJ.
Mohamad Abdel-Aziz Ghoneim
Doaa Badr03-10-2018

Al-Ahram Hebdo : Quel est l’objectif de l’Egypte aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) ?

Mohamad Abdel-Aziz Ghoneim : Les JOJ sont une manifestation qui regroupe de jeunes athlètes entre 15 et 18 ans. L’important c’est donc la participation et l’échange avec tous les athlètes du monde. De manière générale, l’objectif des JOJ est de préparer les jeunes sportifs aux JO. Les JOJ constituent donc une étape importante dans leur carrière, étape lors de laquelle il est davantage question d’expérience que de médailles.

— Lors de la dernière édition des JOJ, l’Egypte avait décroché 7 médailles, dont 2 en or. Rééditer ce résultat paraît-il possible ?

— Bien sûr, tous les athlètes qui se sont qualifiés pour les JOJ sont capables de remporter une médaille olympique. Dans les compétitions juniors, il est impossible de faire des pronostics ou de compter sur quelques athlètes dans des disciplines données. Tous les Egyptiens sont capables de monter sur le podium. Mais, bien sûr, il existe quelques athlètes qui sont plus prometteurs avec leurs performances mondiales excellentes. Lors des JOJ de Nanjing 2014, le nageur égyptien Ahmad Akram avait constitué la plus grande surprise, réalisant une première pour la natation égyptienne en remportant la médaille d’or en 800 m libre. A Buenos Aires, les Egyptiens peuvent réaliser de nouvelles surprises. Je suis optimiste et je crois que l’Egypte peut faire mieux que les 7 médailles obtenues en 2014.

— Pensez-vous que les athlètes égyptiens soient bien préparés pour l’événement ?

— Chaque Fédération a eu son programme de préparation. Le ministère de la Jeunesse et du Sport a mis à disposition un budget spécial pour les JOJ et les Fédérations égyptiennes ont financé les athlètes. La qualification olympique n’a pas été facile. En fait, ces JOJ sont considérés comme des mini-jeux par rapport aux JO et la qualification s’est effectuée à travers un système de qualification olympique. Donc, les athlètes en lice à Buenos Aires ont effectué un long trajet plein de camps de préparation et de compétitions internationales, comme les Jeux africains de la Jeunesse, les Championnats d’Afrique, des Championnats du monde et des tournois internationaux. C’est pourquoi je pense que les Pharaons sont tout à fait prêts pour les JOJ de Buenos Aires.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire