Semaine du 12 au 18 septembre 2018 - Numéro 1241
Bourse : Un plan ambitieux
  Le président de la Bourse égyptienne, Mohamad Farid, a présenté les bases de son plan de travail pour les mois à venir. Il s’agit notamment d’introduire de nouveaux indices boursiers et d’attirer davantage de jeunes.
Bourse : Un plan ambitieux
Gilane Magdi12-09-2018

Augmenter le volume quotidien des échanges, introduire de nouveaux indices boursiers et accroître le volume d’échange des jeunes, tels sont les trois objectifs majeurs de la Bourse égyptienne pour les mois à venir. C’est ce qu’a déclaré le président de la Bourse égyptienne, Mohamad Farid, au deuxième jour de la conférence internationale Euromoney, tenue au Caire les 4 et 5 septembre.

Concernant le premier objectif, Farid a insisté sur l’importance de l’augmentation des échanges pour permettre aux investisseurs d’investir facilement en Bourse. « La Bourse a besoin d’augmenter les échanges des institutions nationales, comme les sociétés d’assurance et de pensions, qui représentent le quart des échanges quotidiens, contre trois quarts pour les étrangers », a-t-il dit.

Farid a en outre annoncé l’introduction du système de « Short Selling » ou de vente à découvert. Celui-ci consiste à vendre au comptant des titres que l’on ne détient pas, en espérant les racheter moins cher ultérieurement. Le président de la Bourse a insisté sur l’importance de ce système pour renforcer la concurrence et augmenter le volume des échanges de 20 à 25 %.

Intéresser les jeunes

Quant au deuxième objectif, il s’agit de restructurer et d’introduire de nouveaux indices. L’indice « Gross Total Return » permettra aux investisseurs de suivre les rendements sur les dividendes. L’introduction de cet indice aidera les investisseurs en Bourse à faire la comparaison avec les dividendes d’autres outils d’épargne sur le marché. De même, la Bourse étudie actuellement les autres marchés en termes de mécanismes d’échange, de frais d’enregistrement et de principes de divulgation, afin de faire le point sur les besoins du système d’échange lié aux petites et moyennes entreprises.

Quant au troisième objectif, Farid a expliqué l’importance de former les jeunes aux principes de l’investissement boursier dans le but d’augmenter le nombre des investisseurs, l’objectif étant que le ratio de l’investissement représente un quart du PIB égyptien. Pour atteindre cet objectif, la Bourse travaille avec le ministère de l’Education afin de sensibiliser les jeunes aux principes d’investissement financier, y compris les investissements en Bourse.

Enfin, Farid a félicité le gouvernement pour les réformes économiques entreprises depuis deux ans, expliquant qu’elles avaient contribué à améliorer l’environnement d’investissement et à attirer des investissements. « Grâce à ces réformes, l’économie égyptienne possède une base solide résistant aux crises et chocs internationaux », a-t-il conclu .




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire