Semaine du 29 août au 4 septembre 2018 - Numéro 1239
La route de la soie, version moderne
Ghada Ismaïl29-08-2018
 
  Lancée en 2013 par le président Xi Jinping, l’initiative « La Ceinture et la route », qui vise à relier la Chine au Proche-Orient, à l’Afrique et à l’Europe, à la fois par des voies terrestres et maritimes, offre de riches partenariats avec de nombreux pays.

C’est sous la dynastie des Han (206 av. J.-C.-220 ap. J.-C.) que la Route de la soie fut découverte. Celle-ci ne constituait pas seulement un réseau des routes de commerce qui relie l’Orient à l’Occident, mais elle contribuait également à des échanges culturels, artistiques et économiques, créés à travers le continent asiatique grâce aux vendeurs, marchands, pèlerins, soldats, nomades et citadins qui les empruntèrent durant différentes périodes.

La route doit son nom à la soie, la marchandise la plus précieuse qui y transitait. En fait, les Chinois furent pendant longtemps les seuls à savoir le secret de la fabrication de cette matière. Ils la transportèrent jusqu’en Europe où ce tissu était totalement inconnu. Dès lors, la soie devint un symbole de statut social élevé. Pourtant, la soie ne représentait qu’une petite partie du commerce effectué sur la Route de la soie. Les caravanes qui partaient vers l’Est emportaient de l’or, des pierres, des métaux précieux et des textiles, alors que celles qui allaient en Occident étaient chargées de fourrures, de céramiques, de cannelle et d’armes en bronze.

Le commerce se développa rapidement, créant des voies terrestres puis maritimes, formant ainsi un ensemble de routes portant le nom depuis 1877 de « La Route de la soie ». Le début du déclin de cette route a commencé après la conquête des Ottomans de Constantinople, ainsi que les découvertes de nouvelles routes commerciales qui ont engendré l’abandon progressif de la Route de la soie.

Redonner naissance à l’ancienne route de soie est devenu l’une des ambitions du président chinois, Xi Jinping. En septembre 2013, lors d’un discours à l’Université de Nazarbayev à Kazakhstan, Xi a lancé l’initiative de la « Ceinture et la route ». Celle-ci, portant également le titre d’« Un partenariat gagnant-gagnant », vise à construire de grandes infrastructures terrestres et maritimes au-delà des territoires chinois ainsi que d’autres projets de développement économique en Asie, en Europe et en Afrique. Selon l’Agence d’information officielle de la Chine, depuis le lancement de l’initiative en 2013 à 2017, le volume des échanges commerciaux entre la Chine et les pays le long de ces routes a dépassé 5 000 milliards de dollars et les investissements plus de 70 milliards de dollars. Des vols directs ont été inaugurés entre la Chine et 43 pays le long de ces routes. La Chine a établi 75 zones de coopération économique et commerciale à l’étranger, en créant 220 000 emplois dans ces pays.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire