Semaine du 15 au 21 août 2018 - Numéro 1238
Pentathlon : Une première pour Elgendy
  En remportant la médaille d’or (-21 ans) aux Mondiaux juniors, Ahmed Elgendy a réalisé un exploit pour le pentathlon égyptien, devenant le premier athlète homme à remporter 2 titres mondiaux en une année, soit chez les -19 ans et les -21 ans.
Pentathlon : Une première pour Elgendy
(Photo : www.pentathlon.org)
Doaa Badr15-08-2018

Agé de 18 ans, le pentathlonien égyptien Ahmed Elgendy est le tenant du titre de 2 Championnats du monde. Il y a 4 mois, Elgendy a décroché la médaille d’or aux Mondiaux juniors des -19 ans au Portugal. Il vient de remporter l’or aux Mondiaux juniors des -21 ans, qui se sont achevés le 8 août dernier en République tchèque, réalisant ainsi une première pour le pentathlon égyptien, et même mondial, chez les athlètes hommes. A noter que la pentathlonienne égyptienne Aya Médany avait réalisé cet exploit en 2006, lorsqu’elle avait remporté les Mondiaux juniors des -19 ans et des -21 ans.

« Je suis fou de joie, je n’arrive pas à croire que j’ai réalisé une telle performance. Ces Mondiaux étaient comme une étape de préparation pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ). Mon but n’était pas de décrocher une médaille », a confié le jeune athlète. En République tchèque, Elgendy a été la grande surprise des Mondiaux. Il a commencé l’épreuve de Laser-Run (épreuve combinée composée de tir et de course à pied) avec 37 secondes de retard sur le leader, l’Australien Gustav Gustenau. Mais dans le 3e lap, Elgendy a rattrapé l’Australien grâce à son excellence en tir et en course à pied et s’est emparé de l’or.

« C’était génial, surtout que j’ai commencé l’épreuve de Laser-Run à la 8e place et j’ai terminé à la première place », s’est réjoui Elgendy, avant d’ajouter : « En demi-finales de ces Mondiaux, mon niveau n’était pas bon. J’ai commencé la compétition sans concentration et je me suis qualifié pour la finale difficilement. Mais en finale, j’ai retrouvé mon niveau et j’ai réalisé une excellente performance durant la journée ». L’Egyptien a remporté la médaille d’or en réalisant un score de 1 467 points, devançant l’Australien Gustav Gustenau, classé 2e avec 1 460 points, et le Biélorusse Iban Khamtsou, 3e avec 1 450 points.

Il y a 4 mois, Elgendy s’était qualifié pour les JOJ, qui auront lieu en octobre prochain à Buenos Aires (Argentine), après avoir décroché la médaille d’or aux Mondiaux juniors des -19 ans au Portugal. « Cette médaille est la plus précieuse, puisqu’elle m’a offert le ticket olympique. J’ai bien préparé la compétition. En fait, j’attendais ce moment depuis 4 ans pour réaliser mon but et disputer les JOJ », a dit Elgendy, plein d’émotion, avant d’ajouter : « La concurrence pour la qualification olympique était rude aux Mondiaux.

Le fait que ces Mondiaux soient qualificatifs pour les JOJ a augmenté la concurrence, surtout avec mes coéquipiers, qui sont d’un très haut niveau ». Les garçons avaient réalisé une première dans l’histoire du pentathlon égyptien en dominant le podium de l’individuel hommes, puisqu’Elgendy avait décroché la médaille d’or, Mohannad Tarek la médaille d’argent et Alieddine Chérif la médaille de bronze. En plus, l’équipe hommes avait récolté la médaille d’or en compétition par équipe.

Elgendy fait ainsi partie d’une nouvelle génération égyptienne qui ne cesse de prouver chaque jour son niveau et ses capacités de réaliser des exploits pour l’Egypte. L’année dernière, les jeunes pentathloniens avaient déjà confirmé leur bon niveau en réalisant d’excellentes performances aux Mondiaux juniors des -19 ans. Elgendy avait remporté une médaille d’or en relais hommes, une autre en compétition par équipe, une médaille d’argent en individuel et une médaille de bronze en relais mixte. « L’année dernière, nous avons confirmé notre niveau en commençant notre trajet sur la scène internationale », a-t-il affirmé.

Un athlète distingué dès ses débuts

Elgendy s’est distingué dès ses débuts. A l’âge de 6 ans, il a commencé à pratiquer le pentathlon moderne, à l’instar de son cousin au club de Talaïe Al-Gueich. Lors de sa première participation aux Championnats d’Egypte, il a remporté la médaille de bronze dans la catégorie des -8 ans. Sa grande taille était un atout qui a augmenté son excellence en pentathlon, qui regroupe dans cette catégorie d’âge 2 épreuves seulement, soit la natation et la course à pied. Puis, il a commencé à pratiquer les autres épreuves, l’escrime, le tir et, enfin, l’équitation.

Bien qu’il ait toujours remporté des médailles, il a voulu arrêter le jeu à l’âge de 12 ans. « Le pentathlon est un sport très dur, qui demande beaucoup de temps pour l’entraînement. J’étais obligé de me consacrer à l’entraînement et de laisser les sorties avec mes copains. Mais grâce à mes parents, surtout ma mère, j’ai renoncé à l’idée d’abandonner », se souvient le jeune homme. Avant d’ajouter : « Ma mère joue un grand rôle pour moi, je la considère comme mon manager. Elle s’occupe de tous les détails de mes entraînements. J’ai obtenu tous ces bons résultats grâce à elle ».

En 2014, Elgendy a commencé une nouvelle étape dans sa carrière, soit une période beaucoup plus professionnelle, avec des rêves et des objectifs mondiaux et olympiques. Agé de 14 ans, il a intégré la sélection nationale juniors, qui devra se préparer pour les JOJ 2018. Après plusieurs essais, il a été choisi parmi les 4 athlètes titulaires de la sélection juniors, et très vite, il est devenu le numéro 1. Intégrer la sélection seniors reste une mission pour l’instant difficile, puisqu’il est numéro 5 en seniors. Mais il s’entraîne avec l’équipe seniors et a participé à plusieurs compétitions seniors, ce qui lui a permis d’améliorer son niveau.

« J’ai beaucoup appris des athlètes de l’équipe seniors, surtout dans l’épreuve d’escrime, qui demande beaucoup d’expériences », souligne-t-il. Et d’ajouter : « Je suis parvenu à ce niveau grâce au soutien de plusieurs personnes, dont le président de la Fédération égyptienne, Chérif Al-Aryan, et les entraîneurs Hicham Solimane (course à pied), Aly Al-Wekil (natation), Ahmad Al-Saghir (escrime), Ibrahim Sokkar (tir), Abdel-Rahmane Eissa (fitness), Khaled A-Sonbati et Yasser Assar (équitation) ».

Cette semaine, le jeune athlète, qui fait partie du club Chams, a intégré un camp de préparation de 3 semaines en Italie. En septembre prochain, il disputera la Coupe du Kremlin en Russie. Et, enfin, il effectuera un dernier stage de préparation en Argentine afin d’être prêt pour les JOJ. « Mon but est de remporter une première médaille olympique lors des JOJ de Buenos Aires », conclut Elgendy.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire