Semaine du 1er au 7 août 2018 - Numéro 1236
Abdel-Moneim Al-Husseini : La performance de l’Egypte est acceptable, mais nous voulons aller plus loin
  La sélection égyptienne d’escrime a réalisé un bon résultat aux Championnats du monde seniors qui se sont achevés le 27 juillet en Chine et l’équipe junior a réalisé un exploit aux Jeux africains de la jeunesse. Entretien avec Abdel-Moneim Al-Husseini, président de la Fédération égyptienne.
Abdel-Moneim Al-Husseini
Doaa Badr01-08-2018

AL-Ahram Hebdo : Comment voyez-vous les résultats de l’Egypte aux Championnats du monde seniors ?

Abdel-Moneim Al-Husseini : Lors des Mondiaux seniors qui se sont déroulés du 19 au 27 juillet à Wuxi en Chine, la meilleure performance égyptienne était une 9e place obtenue en sabre par équipe. Cette équipe, composée de l’athlète expérimenté Alaeddine Aboul- Qassem et les jeunes Mohamad Essam et Mohamad Hamza, a réalisé une prouesse. La sélection nationale de sabre a réalisé un excellent parcours en battant le Danemark 45- 42, l’Australie 45-28 et l’Angleterre, qui regroupe le vice-champion du monde, 41-40. Cette 9e place a permis à l’équipe d’améliorer son classement mondial en occupant la 10e place, réalisant ainsi une première depuis longtemps. En se classant dans le top 10, l’équipe égyptienne de sabre a presque confirmé sa qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020, puisque la première équipe africaine, qui se trouve parmi les 16 premiers du classement mondial, décroche son ticket olympique. Et après cette performance, il sera impossible qu’une autre équipe africaine prenne la place de l’Egypte.

— Et que pensez-vous de la performance égyptienne en individuel ?

— La star de l’équipe, Alaeddine Aboul-Qassem, a réalisé la meilleure performance égyptienne en individuel. Le médaillé d’argent olympique en 2012 a terminé à la 13e place à ces Mondiaux. Cette place est d’une importance cruciale pour le meilleur escrimeur égyptien. D’une part, son classement mondial s’est amélioré pour occuper la 16e place mondiale. En entrant dans le top 16, il pourra éviter les premiers tours dans les prochaines compétitions et disputera les tournois à partir du tour principal. D’autre part, ce classement a relevé le moral de notre champion qui commence à croire qu’il a retrouvé son niveau et qu’il est capable de réaliser de nouveaux exploits. La performance égyptienne est acceptable, mais nous visons aller plus loin.

— Quel est votre objectif pour l’avenir ?

— La Fédération égyptienne d’escrime veut qualifier, pour les JO, les 3 équipes hommes (sabre, fleuret et épée), plus une équipe dames et 2 athlètes en individuel dame dans les 2 autres épreuves. Ensuite, nous espérons remporter des médailles aux Championnats du monde seniors et juniors. Notre but principal est une médaille olympique en 2020. Des objectifs qui pourront être réalisés, mais avec beaucoup de travail et un bon programme de préparation.

— Quel est votre plan pour réaliser ces objectifs ?

Abdel-Moneim Al-Husseini
En terminant 9e aux Mondiaux, l'équipe de sabre confirme son niveau.

— Il faut que nos escrimeurs participent à toutes les compétitions comptant pour la qualification olympique et le classement mondial, dont les 5 étapes de la Coupe du monde et les 3 Grand Prix. Tous les athlètes du monde participent à ces 8 tournois tandis que les Egyptiens disputent seulement 3 ou 4 tournois par an. Si un escrimeur talentueux tel Aboul-Qassem dispute les 8 tournois comme ses concurrents, je vous promets que le résultat sera nettement meilleur. Il faut savoir que l’équipe nationale compte un grand nombre d’athlètes talentueux capables de réaliser des exploits, et nous travaillons encore pour rejoindre les athlètes qui évoluent aux Etats-Unis, afin de construire une forte équipe. Il est à noter que les expérimentés, Aboul-Qassem chez les hommes et Aya Médani chez les dames, jouent un grand rôle au sein de l’équipe.

— Quels sont vos besoins pour réaliser cet objectif ?

— Le mot-clé est toujours l’argent. L’escrime est un sport très coûteux. Nous avons réussi à signer un contrat de 7,5 millions de L.E. avec une grande société internationale d’équipement et une banque égyptienne. Mais aujourd’hui, nous cherchons un autre sponsor pour offrir à nos athlètes la participation à toutes les compétitions majeures.

Pour les juniors, comment évaluez-vous leur performance aux Jeux africains de la Jeunesse ?

— Lors de ces Jeux qui se sont déroulés du 18 au 28 juillet en Algérie, l’escrime égyptienne a réalisé un exploit. Les jeunes ont décroché 11 médailles dont 6 d’or, 4 d’argent et une de bronze. Les garçons ont tous remporté les titres africains réalisant ainsi un sansfaute. Mais les filles ont besoin de plus de travail à l’avenir. Ces jeunes athlètes représentent l’avenir proche de l’escrime égyptienne, ils ont besoin de plus d’intérêt.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire