Semaine du 11 au 17 juillet 2018 - Numéro 1233
Le Mondial de toutes les nouveautés
  Le Mondial de football en Russie a connu de nombreuses surprises qui vont marquer l’histoire de la compétition.
Le Mondial de toutes les nouveautés
(Photo : Reuters)
11-07-2018

Pour la première fois, les trois grandes équipes : le Brésil (5 titres), l’Allemagne (4 titres) et l’Argentine (2 titres) sont absentes des demi-finales, tout comme l’Italie (4 titres), qui ne s’est pas qualifiée. Et pourtant, l’Allemagne, tenante du titre, le Brésil, en grande forme, et l’Argentine de l’emblématique Lionel Messi partaient tous dans une position de favoris pour le titre.

L’édition 2018 du Mondial a témoigné d’une domination européenne, vu que le dernier carré (France, Belgique, Croatie et Angleterre) ne comprend pas d’équipes d’Amérique latine, et ce, pour la cinquième fois de l’histoire de la compétition après 1934, 1966, 1982 et 2006. L’Europe se garantit ainsi un quatrième titre d’affilée pour la première fois de son histoire, vu que l’unique enchaînement était en 1934 et 1938, tous deux remportés par l’Italie.

Cristiano Ronaldo, Lionel Messi et Neymar étant éliminés avec leurs équipes respectives. Le Mondial de Russie n’a pas été clément avec les plus grandes vedettes de la planète foot de la dernière décennie. D’autres acteurs ont joué les rôles de héros, à savoir le Belge Eden Hazard, le Croate Luka Modric, l’Anglais Harry Kane et le Français Kylian Mbappé. Un tournant important, qui pourrait avoir son impact sur la hiérarchie du Ballon d’or.

Deux records ont été battus jusqu’à présent en Russie. Les 18 penaltys attribués en 2002 ont été largement dépassés dans cette édition, avec 28 penaltys à la veille des matchs de demi-finale. Une augmentation qui revient notamment à l’introduction de l’assistance vidéo pour la première fois de l’histoire de la compétition. Ce Mondial a de plus vu 11 autogoals, battant ainsi le record de 6 autogoals datant de 1998 en France.

Dimanche 15 juillet, on pourrait assister au sacre d’un nouveau champion, vu que la Belgique, qui affronte la France (résultat non-communiqué au moment de l’impression), et la Croatie, qui joue contre l’Angleterre ce mercredi, n’ont jamais frôlé le seuil de la finale.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire