Semaine du 27 juin au 3 juillet 2018 - Numéro 1231
Afrique en bref
27-06-2018
 
 

Zimbabwe

Tentative d’attentat contre le président

Un attentat à l’explosif a visé, samedi 23 juin, une réunion de campagne du président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa. L’engin non identi­fié a explosé juste après un dis­cours prononcé par le chef de l’Etat et candidat à la présiden­tielle— sorti indemne— devant des milliers de ses partisans réunis dans un stade de la grande ville du sud Bulawayo, un fief de l’oppo­sition. Au moins 49 personnes ont été blessées, certaines grièvement, selon un bilan donné dimanche 24 juin par la police. Parmi elles, figurent les deux vice-présidents du pays, Constantino Chiwenga et Kembo Mohadi, ainsi que plu­sieurs hauts dirigeants du parti au pouvoir, la Zanu-PF, pour la plu­part superficiellement atteints. L’attaque n’a pas encore été revendiquée, mais le président a dénoncé un « acte lâche » qui le visait personnellement, et a affir­mé qu’il ne s’agissait pas de la première tentative du genre. Agé de 75 ans, Emmerson Mnangagwa a pris les rênes du Zimbabwe après la démission en novembre de Robert Mugabe.

Nigeria

Violences

Au moins 86 personnes ont été tuées dans une attaque présumée d’éleveurs nomades visant des fermiers dans le centre du Nigeria, région en proie à une vague de violences intercommu­nautaires, a annoncé, dimanche 24 juin, la police. Le président nigérian, Muhammadu Buhari, a lancé un appel au calme et a assuré « qu’aucun effort ne sera épargné » pour traduire les crimi­nels en justice et prévenir de nouvelles attaques. A la suite de l’attaque, un couvre-feu a été instauré dans plusieurs régions de l’Etat frappées depuis quelques jours par les affrontements entre éleveurs et fermiers. Ces der­nières violences s’inscrivent dans un cycle d’attaques et de repré­sailles entre les communautés d’éleveurs et d’agriculteurs de la région. Des experts estiment qu’elles pourraient devenir le principal problème de sécurité du Nigeria, surpassant dans ce domaine l’insurrection du groupe islamiste Boko Haram, qui a fait plus de 20000 morts et près de 2,3 millions de déplacés depuis 2009 dans le nord-est du pays.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire