Semaine du 27 juin au 3 juillet 2018 - Numéro 1231
Proche-Orient : L’Egypte, acteur-clé du règlement
  Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a reçu cette semaine les émissaires américains, Jared Kushner et Jason Greenblatt, en tournée dans la région pour présenter le nouveau plan de paix américain.
Proche-Orient : L’Egypte, acteur-clé du règlement
Lors de la rencontre, Al-Sissi a réitéré l’importance de trouver une issue à la question palestinienne.
Chaïmaa Abdel-Hamid27-06-2018

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi s’est entretenu, le 21 juin, avec Jared Kushner, conseiller de Donald Trump, et Jason Greenblatt, représentant spécial du président américain pour le Proche-Orient. Les deux responsables étaient en visite au Caire dans le cadre d’une tournée dans plusieurs capitales arabes, pour présenter leur plan de paix entre Israéliens et Palestiniens.

Ont assisté à cette rencontre le ministre des Affaires étrangères, Sameh Choukri, et le chef par intérim des services de renseignements, Abbas Kamel.

Au cours de la rencontre, le président Abdel-Fattah Al-Sissi a affirmé le souci de l’Egypte de développer ses relations stratégiques avec les Etats-Unis, et ce, dans l’intérêt des deux pays. Selon le porte-parole de la présidence, Bassam Radi, le président a passé en revue les efforts déployés par l’Egypte en matière de lutte antiterroriste. Efforts qui vont de pair avec le progrès réalisé au niveau du développement socioéconomique.

S’exprimant sur la cause palestinienne, le président a affirmé le plein soutien de l’Egypte aux initiatives internationales visant à trouver un règlement équitable et global à la question palestinienne, basé sur la création d’un Etat palestinien indépendant dans les frontières de 1967, ayant pour capitale Jérusalem-Est.

L’Administration Trump avait annoncé que son plan en faveur de la paix au Proche-Orient était sur le point d’être terminé. Celui-ci pourrait être annoncé durant l’été. La tournée de Kushner et de Greenblatt visait donc à sonder les pays arabes au sujet du plan en question. « L’Egypte en tant qu’acteur central dans la région peut jouer un rôle crucial pour rapprocher les points de vue entre Israéliens et Palestiniens », note Hicham Mourad, professeur de sciences politiques à l’Université du Caire. Les relations entre Washington et l’Autorité palestinienne sont très tendues à cause des récentes décisions des Etats-Unis de transférer leur ambassade de Tel-Aviv à Washington, et de couper le financement à l’Agence de l’Onu d’aide aux réfugiés palestiniens (Unrwa). Sans oublier les multiples veto américains au Conseil de sécurité des Nations-Unies pour protéger Israël. Signe de cette tension: Kushner et Greenblatt ne se sont pas rendus cette fois-ci dans les territoires palestiniens. Et le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, avait déclaré que Washington « a perdu son rôle de médiateur entre les Israéliens et les Palestiniens ».

Pour mettre en place leur plan et relancer les efforts de paix dans la région, les Américains ont donc besoin d’un pays comme l’Egypte qui entretient des relations tant avec les Palestiniens que les Israéliens.

Gaza et la réconciliation interpalestinienne

Outre le plan de paix américain, il fut également question de la situation dans la bande de Gaza. Selon Radi, le président Abdel-Fattah Al-Sissi a passé en revue les « efforts déployés pour parachever la réconciliation interpalestinienne, rétablir le calme dans la bande de Gaza et faciliter la vie des citoyens palestiniens ».

D’ailleurs, le président a réitéré l’importance de trouver une issue à la question palestinienne qui, une fois résolue, contribuerait largement à rétablir la paix et la sécurité dans les pays de la région.

Pour sa part, Kushner a passé en revue les efforts américains pour aller de l’avant au niveau des négociations israélo-palestiniennes et améliorer les conditions humanitaires dans la bande de Gaza.

Il a affirmé que l’Egypte est « un pilier de la stabilité dans la région ».

Le responsable américain a salué le succès de la réforme économique en Egypte. Kushner a affiché le plein soutien des Etats-Unis aux efforts déployés par l’Egypte au niveau de la lutte contre le terrorisme et salué le rôle de l’Egypte pour soutenir la cause palestinienne.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire