Semaine du 6 au 12 juin 2018 - Numéro 1228
Mondial 2026 en Afrique : Le pari du Maroc
Amira Samir06-06-2018
 
  La candidature du Maroc pour l’organisation du Mondial 2026 a été validée. L’Afrique espère ainsi accueillir une deuxième Coupe du monde sur ses terres après celle de 2010 en Afrique du Sud.

Le 1er juin, la Fédération internationale de football (FIFA) a validé le dossier du Maroc pour se porter candidat à l’organisation de la Coupe du monde de football 2026. Le Maroc devra alors affronter la candidature du trio Etats-Unis-Mexique-Canada, le 13 juin à la veille de l’ouverture de la 21e édition de la Coupe du monde en Russie. Ce jour-ci plus de 200 membres de la FIFA devront voter où le Mondial aura lieu dans 8 ans. Les chances du Maroc sont toutefois limitées. Dans un rapport d’évaluation, le Maroc a reçu une note globale de 2,7 sur 5 contre 4 pour le trio américain. Plusieurs critères ont été pris en considération, notamment les niveaux des infrastructures, de la sécurité et des revenus. Le trio américain a promis l’organisation de « la Coupe du monde la plus lucrative de l’histoire », avec un revenu de 14 milliards de dollars, contre 5 milliards de dollars promis par le Maroc. Toutefois, pour faire la différence, le Maroc présente d’autres atouts que le côté financier, la ferveur autour du football dans le pays et sur le continent africain, « la proximité » avec des villes hôtes dont certaines sont « à moins d’une heure de vol », en plus du système de visa « automatique » pour tous les fans.

La FIFA avait quelques remarques, notamment au niveau des infrastructures du Maroc. Les menaces du président américain sont aussi préoccupantes. Trump a déjà menacé les pays qui ne voteront pas pour lui, voire pour la candidature commune des Etats-Unis, du Canada et du Mexique.

Le Maroc table sur le vote d’une grande majorité des fédérations africaines et également sur ses amis européens, notamment la France. Quatre fois candidat malheureux à l’organisation de la Coupe du monde (1994, 1998, 2006 et 2010), le Royaume marocain espère être le second pays du continent africain, après l’Afrique du Sud en 2010, à réussir à accueillir le Mondial.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire