Semaine du 7 au 13 mars 2018 - Numéro 1215
Tell Basta retrouve son musée
  Le musée de Tell Basta dans le gouvernorat de Charqiya a été inauguré cette semaine. Ce complexe archéologique important retrace l’histoire de cette région.
Tell Basta retrouve son musée
Simulation de la vie funéraire. (Photo : Nasma Réda)
Nasma Réda07-03-2018

A environ 80 km au nord-est du Caire dans le Delta, et non loin de la ville de Zagazig, la capitale du gouvernorat de Charqiya, se trouve le site archéologique de Tell Basta.

Tell Basta retrouve son musée
Les lampes à l'huile de toutes les époques antiques. (Photo : Nasma Réda)

Après 8 années d’attente, le musée de Tell Basta a enfin vu le jour. « C’est en 2006 que les travaux de la première phase de réaménagement du site ont commencé », souligne Waad Aboul-Ela, chef du secteur des projets au ministère des Antiquités. Cette phase prévoit la construction d’un bâtiment servant de musée sur une superficie de 500 m2, d’un jardin formant un musée en plein air et de différents lieux de services comme les cafés et les boutiques. D’après le ministre des Antiquités, Khaled Al-Anani, les travaux se sont arrêtés en 2010 et n’ont repris qu’il y a quelques mois. « Lors de ma visite en mi-2016, j’ai décidé de poursuivre le travail, surtout que les deuxième et dernière phases portaient sur la muséologie interne et externe du musée ainsi que sur la sécurité », a expliqué Anani, lors de la cérémonie d’inauguration du musée. Et d’ajouter que le coût total de cette phase a atteint 3,9 millions de L.E. « Nous avons à renforcer la façade vitrée du musée avec des barreaux en fer et à changer complètement le système d’éclairage. Nous avons fait des vitrines pour les pièces d’antiquité », explique Elham Salah, chef du secteur des musées.

Thème et histoire

Les 600 pièces exposées, dont la plupart proviennent de fouilles effectuées au gouvernorat, racontent la vie quotidienne des Anciens Egyptiens, leurs coutumes et leurs traditions. « On a commencé par les statuettes de la déesse Bastest, qui a donné son nom à la ville, puis les statues d’autres divinités qui ont joué un rôle important dans l’histoire de l’Egypte en général et celle du gouvernorat en particulier », dit Khaled Ali, directeur du musée.

Tell Basta retrouve son musée
Amenemhat III est l'une des pièces maîtresses du musée. (Photo : Nasma Réda)

Chaque vitrine raconte un côté éclairé de la vie des Anciens Egyptiens et laisse chez le visiteur une sensation de gloire. Dans des vitrines sont aussi exposés les bijoux, les poteries, les lampes à l’huile, les tables d’offrandes et quelques pièces de monnaie. Une statue du grand roi Ramsès II et le buste d’Amenemhat III sont les pièces maîtresses du musée.

Dans l’une des salles du musée se trouve une très grande vitrine sous forme de tombe, celle-ci renferme des objets funéraires : un sarcophage, des vases canopes, les 365 statuettes ouchebti qui représentent les gardiens de la tombe. « Au départ, ce musée devait être identique à ceux qui se trouvent dans les gouvernorats d’Egypte, mais vu l’importance de la région et son histoire riche, le ministère l’a transformé en grand musée ou plutôt en un complexe archéologique muséal », indique Moustapha Waziri, secrétaire général du Conseil Suprême des Antiquités (CSA). Toute la région a été réaménagée. La statue colossale de Merit accueille les visiteurs au musée en plein air ainsi que des blocs de pierres de différentes époques. « Quant aux sites archéologiques entourant le musée, comme le temple de Bastet et le palais d’Amenemhat III remontant au Moyen Empire, ils font partie du circuit touristique », assure-t-il.

Tell Basta retrouve son musée
Merit, au centre du musée en plein air. (Photo : Nasma Réda)

Selon Elham Salah, l’inauguration du musée s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par le ministère des Antiquités pour accroître la sensibilisation archéologique et patrimoniale des habitants de Charqiya, et pour créer davantage de lieux d’attraction touristiques.

Au cours de la cérémonie, Anani a annoncé que les visites du musée seraient gratuites pendant les deux premières semaines et pour célébrer l’ouverture tant attendue du musée.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire