Semaine du 7 au 13 mars 2018 - Numéro 1215
Un accueil chaleureux
May Al-Maghrabi07-03-2018
 
 

L’accueil réservé au prince héritier saoudien a été chaleureux. Des avions de combat ont escorté l’avion du prince après son entrée dans l’espace aérien égyptien. Le président Sissi a de même accueilli le prince héritier au pied de son avion à l’aéroport du Caire. Les deux dirigeants se sont ensuite rendus au palais de l’Ittihadiya, où une cérémonie officielle a été organisée. Les drapeaux égyptien et saoudien ont été brandis un peu partout dans les rues. Lundi, au deuxième jour de la visite, le prince héritier et le président Sissi se sont rendus à la ville d’Ismaïliya sur le Canal de Suez, pour inspecter des projets nationaux dans les villes du Canal, dont celui d’Al-Aïn Al-Sokhna, le projet des tunnels du Canal de Suez reliant le Sinaï au gouvernorat de Suez, et l’axe du Canal de Suez. La télévision publique a retransmis les images d’une conférence à Ismaïliya, dans la zone du Canal de Suez, sur les projets nationaux, touchant au tourisme comme au pétrole. « La voie est ouverte pour créer des industries à l’intérieur de la zone », a déclaré, pendant la conférence, le président de la zone économique du Canal de Suez, l’amiral Mohab Mamich, avant d’ajouter : « Nous étudions les projets venant de toutes parts ». Le président Sissi et le prince Bin Salman ont effectué une tournée à bord d’un yacht, inspectant la nouvelle ville d’Ismaïliya à l’est du Canal ainsi qu’un site touristique. Par ailleurs, le prince, qui cherche à transformer l’image de son pays ultraconservateur, a assisté lundi soir à une pièce de théâtre à l’Opéra du Caire aux côtés du président Sissi.

Le prince saoudien a rencontré le cheikh Ahmad Al-Tayeb, le grand Imam d’Al-Azhar, institution dont la mosquée historique est en cours de rénovation avec l’aide de fonds saoudiens. Selon Abbas Choumane, secrétaire d’Al-Azhar, les discussions entre le prince héritier et le grand imam ont porté sur la coopération entre l’institution d’Al-Azhar et l’Arabie saoudite en matière de lutte contre le terrorisme et la diffusion d’un discours religieux modéré et tolérant. Bin Salman s’est ensuite rendu à la cathédrale d’Al-Abbassiya, où il a été reçu par le pape de l’Eglise copte orthodoxe, Tawadros II. Une visite qui reflète le rôle réformiste du prince Salman en Arabie saoudite. Celui-ci avait déclaré qu’il voulait une Arabie « modérée, ouverte et tolérante ». « J’ai loué les efforts de réforme menés par le prince héritier qui vont contribuer certes à faire reculer le fanatisme et à éradiquer le terrorisme », a révélé le pape Tawadros aux journalistes après la rencontre. Le prince Bin Salman a adressé au pape une invitation pour visiter l’Arabie saoudite




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire