Semaine du 6 au 12 décembre 2017 - Numéro 1203
Le Sinaï face au terrorisme
Mohamad Ibrahim06-12-2017
 
 

Le président Al-Sissi a appelé lesforces armées et le ministère del’Intérieur à rétablir la sécurité et lastabilité au Sinaï dans un délai de 3mois. Ceci prouve que la situationau Sinaï est devenue précaire etque l’Etat n’a plus d’autre choixque d’intensifier au maximum saguerre contre le terrorisme, surtoutque l’Egypte fait la guerre auterrorisme par intérim du mondeentier. En ce qui concerne le Sinaï,il faut signaler 2 points importants.Le terrorisme n’existe pas auSinaï depuis longtemps, tandisque les actes terroristes commisau Sinaï sont quantitativementet qualificativement de grandeampleur. En effet, la nature de cesopérations et leurs répercussionsdirectes et indirectes sur la stabilitéde la région ne sont pas négligeables.Avant tout, il faut signalerqu’après le retrait israélien duSinaï en 1982, le gouvernementn’avait pas immédiatement intégrécette région dans le plan globalde développement, et ce, pour desraisons sécuritaire, économique etbureaucratique. C’est de là que desproblèmes chroniques ont fait leurapparition comme le chômage, lapauvreté et la souffrance économiqueet sociale. Tous ces problèmesont constitué un environnementpropice à la diffusion de la penséeextrémiste. Et en même temps, ily a 2 autres facteurs nouveaux quiont aidé à la division du terrorisme.Le premier est l’apparition destendances religieuses extrémistesparmi les jeunes. Et deuxièmement,les directions tribales qui ontcommencé à perdre leur influencesur les jeunes.

C’est ainsi que dans le contexte del’absence de l’Etat au Sinaï au niveaudu développement économiqueet de la croissance des penséesextrémistes, le Sinaï est devenuune terre fertile pour la diffusiondes courants extrémistes dont lesactivités ont évolué de la simpleadoption de pensées extrémistes,pour passer à l’exécution d’actesterroristes commis au nom de lareligion.Quand le mouvement du Hamasest arrivé au pouvoir à Gaza en2006, le creusement des tunnelsclandestins aux frontières a connuune accélération sans précédent. Cesont ces tunnels qui nourrissent leterrorisme au Sinaï, lui procurantle financement et l’armement. Acette date, l’absence des forceségyptiennes militaires et sécuritairescapables de faire face à ce phénomènea permis la multiplication du nombrede tunnels. De plus qu’à plusieursreprises, Israël avait interdit l’entréedes marchandises dans le secteurde Gaza, ce qui a aidé à activer lesopérations de fraude.Le Sinaï est devenu un lieufavorable aux groupes extrémistes,en particulier le groupe nomméAnsar Beit Al-Maqdes. On peutmême dire que la ressemblancede l’environnement entre le Sinaïet le secteur de Gaza a créé unespace géographique favorable àl’activité des groupes terroristes.Ceux-ci ont réussi à réaliserune coordination entre eux pourexécuter des opérations terroristescontre les forces égyptiennes selondes méthodes qui se ressemblentpresque à chaque fois. Donc,ces groupes ne constituent pasuniquement un danger pour lasécurité au Sinaï, mais pour lasécurité nationale égyptienne defaçon générale. L’affrontementmilitaire et l’adoption de toutes lesmesures sécuritaires pour faire faceà ces groupes sont devenus unenécessité nationale, afin d’éviterdes conséquences catastrophiquesnon seulement pour l’Egypte, maispour toute la région.

D’un autre côté, des forcesétrangères sont entrées en contactavec ces groupes au Sinaï et à Gazapour en faire leur outil et exécuterleurs objectifs, en particulier créer unclimat d’instabilité en Egypte duquelrésulteraient des crises intérieuressécuritaires ou économiques. C’estainsi que les groupes terroristesreçoivent des aides matérielles etparfois logistiques de la part de cesEtats de façon directe et indirecte,ce qui les a aidés à exécuter leursopérations. Et la situation auSinaï est devenue de plus en pluscompliquée quand Ansar Beit Al-Maqdes, le groupe le plus organiséau Sinaï, qui s’est ensuite attribuéle nom de Wélayat Sinaï, a prêtéallégeance à Daech.Il est évident que la révolution du30 juin a provoqué un changementimportant dans la situationsécuritaire au Sinaï, alors quel’armée s’est diffusée au Sinaï et adéchaîné une guerre acharnée contreles groupes terroristes, réalisantdes victoires importantes. Puis ily a eu le projet de développementde la région du Canal de Suez quia réalisé un changement positifimportant au niveau de la sécurité auSinaï, puisqu’il est prévu que cetterégion connaîtra un développementéconomique réel. Ceci signifieque les raisons de la diffusion dela pensée extrémiste disparaîtrontpetit à petit, et l’activité des groupesterroristes sera réduite jusqu’àêtre totalement anéantie. De plusqu’il ne faut pas oublier que lavolonté égyptienne de conclure laréconciliation interpalestinienneconstitue un facteur important pourla sécurisation de nos frontières avecle secteur de Gaza.

Bref, un développementéconomique sérieux en parallèleavec des procédures sécuritairesintenses sont les moyens de faireface au terrorisme.



Mots clés:

Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire