Semaine du 29 novembre au 5 décembre 2017 - Numéro 1202
Le terrorisme barbare
Al-Ahram Hebdo29-11-2017
 
 

Que dire de l’attaque sanglante perpétrée vendredi à la mosquée d’Al-Rawda à Al-Arich, si ce n’est qu’il s’agit d’un acte aveugle, barbare et inhumain.

Les assaillants ont encerclé la mosquée avec des véhicules tout-terrain avant de poser une bombe à l’extérieur du bâtiment. Après l’explosion de la bombe, ils ont tiré sur les fidèles paniqués qui tentaient de fuir et mis le feu aux véhicules de ces derniers afin de bloquer les routes.

La bataille dans le Sinaï a toujours opposé les groupes terroristes à l’armée et à la police. Mais en attaquant cette fois-ci un lieu de culte et des civils désarmés, les terroristes ont montré toute l’étendue de leur faiblesse.

Faiblesse parce qu’outre l’armée et la police, les terroristes de Wilayet Sina (province du Sinaï), branche égyptienne de Daech, doivent désormais faire face aux tribus du Sinaï comme le montrent les récentes évolutions. Les deux dernières années ont témoigné en effet d’une confrontation entre les tribus et les groupes armés qui opèrent dans la péninsule. En 2016, les terroristes assassinaient un cheikh soufi âgé de 100 ans de la tribu d’Al-Sawarka. Celle-ci est la plus grande tribu du Sinaï avec plus de 700 000 membres, essentiellement à Rafah, Cheikh Zowayed et à Al-Arich. En 2015, un jeune homme de la tribu d’Al-Tarabine, Abdel-Basset Al-Tarabini, se faisait lui aussi assassiner. La colère est de mise au sein des tribus et les bédouins resserrent les rangs et demandent à l’Etat de les armer et de les engager officiellement dans la guerre contre Daech. L’Etat n’est donc plus seul acteur engagé contre le terrorisme sur le champ de bataille. L’entrée des tribus dans la bataille contre Daech dans le Sinaï est un tournant majeur de la lutte contre le terrorisme. L’attentat de vendredi a tout l’air d’un acte vindicatif dirigé contre les tribus et contre les soufis que les terroristes considèrent comme des impies. En prenant pour cible une mosquée située sur une autoroute, les terroristes ont voulu faire le plus de bruit possible.

Faiblesse aussi parce que les terroristes de Daech sont en déroute depuis quelque temps suite à des revers en Iraq et en Syrie. Ils ont été définitivement défaits en Iraq et ont perdu une grande partie des territoires qu’ils contrôlaient en Syrie. Ils n’ont rien trouvé de mieux que d’attaquer des civils innocents et désarmés qui prient.

Que l’on ne se trompe pas, le terrorisme barbare est aujourd’hui dans une phase de faiblesse même s’il trouve encore le moyen de tuer des innocents.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire