Semaine du 29 novembre au 5 décembre 2017 - Numéro 1202
Thônis-Héracléion, un joyau subaquatique
 
Thônis-Héracléion, un joyau subaquatique
Les dirigeants de la mission examinent l'une des pièces découvertes. (Photo : Ayman Barayez)
29-11-2017

Un des joyaux engloutis d’Egypte, la ville sous-marine de Thônis-Héracléion, est situé près de l’embouchure du Nil, à environ 32 km au nord-est d’Alexandrie. Ses ruines sont situées dans la baie d’Abouqir, actuellement à 2,5 km de la côte, à moins de 10 m sous la surface de l’eau. Ses débuts légendaires remontent au XIIe siècle av. J.-C. et sont mentionnés par les historiens grecs de l’Antiquité.

Cette ville antique représentait la porte d’entrée de l’Egypte antique vers la Méditerranée et elle renfermait un grand nombre de trésors engloutis. Son importance grandit particulièrement pendant les jours de déclin des pharaons. C’était le principal port égyptien pour le commerce international et la perception des taxes. Ces ruines submergées de la ville ont été localisées par l’archéologue sous-marin français Franck Goddio en 1999. Jusque-là, les savants ne savaient pas si Héracléon et Thonis étaient une seule et même ville. Les trouvailles de Goddio ont inclus des statues incomplètes du dieu Sérapis et de la reine Arsinoe II. « De nombreuses civilisations s’y sont installées au cours de l’histoire. Une zone qui cachait de nombreux mystères. Nous travaillons à présent pour en révéler les secrets », a ajouté Al-Nahas.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire