Semaine du 22 au 28 novembre 2017 - Numéro 1201
Contrer la menace terroriste
May Al-Maghrabi22-11-2017
 
  L'Egypte et la Jordanie ont lancé, le 14 novembre, les manoeuvres conjointes « Al-Aqaba 3 ».

Les forces spéciales égyptiennes et jordaniennes ont lancé, mardi 14 novembre, les manoeuvres conjointes « Al-Aqaba 3 » sur le sol égyptien. Ces manoeuvres visent à entraîner les troupes des deux pays à la « lutte contre le terrorisme » et à « riposter aux potentielles menaces de sécurité », a indiqué le porte-parole de l’armée, Tamer Al-Rifaï, dans un communiqué. « Des unités de l’armée de terre, de la marine, de l’armée de l’air et des forces spéciales des deux pays participent à ces manoeuvres, qui dureront quelques jours », ajoute le communiqué, sans préciser la durée exacte des exercices. L’Egypte et la Jordanie ont déjà effectué plusieurs exercices militaires communs au cours des dernières années.

Le général Nasr Salem, professeur à l’Académie militaire Nasser, explique que ces manoeuvres servent à « mieux cerner les caractéristiques techniques des armes, des équipements et des structures de contrôle et de commandement, ainsi qu’à acquérir les compétences et les tactiques de terrain nécessaires aux deux parties pour mener à bien diverses missions ». « Ces exercices communs interviennent à un moment critique pour la région. Elles envoient un message important aux groupes terroristes en montrant que les armées sont prêtes à répondre à toute menace, non seulement en Egypte et en Jordanie, mais dans toute la région », explique l’expert militaire. Il juge important d’apprendre à opérer sous un commandement conjoint, qui peut être mis en place pour répondre à toute menace terroriste potentielle. « La plupart des groupes terroristes, quelle que soit leur origine, utilisent la même approche de combat. D’où l’importance d’effectuer des exercices conjoints entre les pays de la même région géographique », souligne Salem.

L’armée égyptienne organise régulièrement des manoeuvres similaires avec plusieurs pays arabes et étrangers. En septembre dernier, l’armée égyptienne a participé aux manoeuvres égypto-russes « Défenseurs de l’amitié-2017 », aux manoeuvres égypto-saoudiennes « Faisal 11 », ainsi qu’aux exercices militaires égypto-américains « Bright Star ». L’expert militaire indique que la participation à des manoeuvres conjointes permet un échange d’expertise avec les armées du monde et d’apprendre à manipuler différents types d’armes. Notons que selon le classement du site américain Global Firepower spécialisé dans la défense, l’armée égyptienne occupe la 10e position des armées les plus puissantes au monde pour l’année 2017.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire