Semaine du 15 au 21 novembre 2017 - Numéro 1200
Des qualifications haut en couleur
  Cinq sélections africaines ont gagné leur ticket pour la Coupe du monde de football de 2018. Retour sur les moments forts de leur qualification.
Des qualifications haut en couleur
Mohamed Messelhi15-11-2017

Egypte

Egypte
(Photo : Al-Ahram)

De retour au Mondial après 28 ans d’absence, l’Egypte a réalisé un parcours presque sans faute dans les qualifications pour la Coupe du monde, garantissant ainsi sa place à une journée de la fin des qualifications. Honneur tout d’abord au milieu de Liverpool et de la sélection, Mohamad Salah, qui a joué un rôle primordial dans la qualification des Pharaons avec ses 5 buts qui ont fait de lui le buteur de la sélection durant les qualifications. Il faut aussi préciser le grand rôle du sélectionneur des Pharaons, Hector Cuper, qui a réussi à mettre sur pied une équipe très puissante. Une place à la finale de la dernière Coupe d’Afrique des Nations et une place à la Coupe du monde de la Russie sont la preuve que l’équipe nationale égyptienne sous le commandement de Cuper est sur la bonne voie. En effet, l’Egypte a fait un début idéal dans les qualifications avec deux victoires successives contre le Congo en visiteur 2-1 et le Ghana 2-0 à domicile avant de subir sa première défaite dans les éliminatoires contre l’Ouganda 0-1 à Kigali. Les Pharaons ont réussi à se venger de cette défaite quelques jours après sur le même score à Alexandrie avant de confirmer leur qualification contre le Congo suite à une victoire dramatique de 2 à 1 en octobre dernier à Alexandrie. L’Egypte a terminé à la tête du groupe E avec 13 points, quatre points devant l’Ouganda qui a occupé la deuxième place avec 9 points.

Nigeria

Nigeria
(Photo : AFP)

Le Nigeria est la première sélection africaine à avoir réservé une place au Mondial de la Russie. Placés dans le groupe B, le plus fort des qualifications aux côtés du Cameroun, champion d’Afrique en 2017, la puissante sélection d’Algérie et une autre équipe à craindre comme la Zambie, les chances des Super Eagles de se qualifier de ce groupe difficile n’étaient pas assez grandes, surtout qu’ils ont raté la dernière CAN. Mais les Nigérians ont fait preuve d’une per­formance très solide tout au long des qualifications, réalisant des résultats surprenants. Ils ont commencé leur parcours avec une victoire en visiteur de 2 à 1 contre la Zambie avant de battre l’Algérie à domicile 3 à 1. Les Nigérians ont confirmé leur puissance avec une large victoire de 4 à 0 contre le champion d’Afrique, le Cameroun, se rapprochant ainsi du rêve du Mondial. Les coéquipiers de Victor Moses ont concédé leur premier nul contre les Lions indomptables 1-1 à la quatrième journée. Et c’était la victoire contre la Zambie qui a confirmé la qualification des Super Eagles à la Coupe du monde pour la sixième fois de leur histoire. Le Nigeria doit sa qua­lification au grand nombre de talents existant au sein de son effectif, à l’instar de Victor Moses (Chelsea), buteur de la sélection avec trois buts, Alex Iwobi (Arsenal), Kelechi Iheanacho (Leicester City) et autres. Avec ce parcours sans faute dans les qualifications, c’est clair que le Nigérians n’iront pas en Russie pour faire du tourisme l

De retour au Mondial après 28 ans d’absence, l’Egypte a réalisé un parcours presque sans faute dans les qualifications pour la Coupe du monde, garantissant ainsi sa place à une journée de la fin des qualifications. Honneur tout d’abord au milieu de Liverpool et de la sélection, Mohamad Salah, qui a joué un rôle primordial dans la qualification des Pharaons avec ses 5 buts qui ont fait de lui le buteur de la sélection durant les qualifications. Il faut aussi préciser le grand rôle du sélectionneur des Pharaons, Hector Cuper, qui a réussi à mettre sur pied une équipe très puissante. Une place à la finale de la dernière Coupe d’Afrique des Nations et une place à la Coupe du monde de la Russie sont la preuve que l’équipe nationale égyptienne sous le commandement de Cuper est sur la bonne voie. En effet, l’Egypte a fait un début idéal dans les qualifications avec deux victoires successives contre le Congo en visiteur 2-1 et le Ghana 2-0 à domicile avant de subir sa première défaite dans les éliminatoires contre l’Ouganda 0-1 à Kigali. Les Pharaons ont réussi à se venger de cette défaite quelques jours après sur le même score à Alexandrie avant de confirmer leur qualification contre le Congo suite à une victoire dramatique de 2 à 1 en octobre dernier à Alexandrie. L’Egypte a terminé à la tête du groupe E avec 13 points, quatre points devant l’Ouganda qui a occupé la deuxième place avec 9 points.

Sénégal

Sénégal
(Photo : Reuters)

Tout comme l’Egypte et le Nigeria, le Sénégal a assuré sa qualification à la Coupe du monde à une journée de la fin des éliminatoires africaines qualificatives pour le Mondial de la Russie. Et ce, après avoir battu l’Afrique du Sud 2-0 à Polokwane. Invaincus tout au long des qualifications, les Lions de la Teranga auront l’occasion de suivre les traces de leurs prédécesseurs en 2002 qui ont ébloui le monde entier par leur place en quarts de finale dans la compétition mondiale. En effet, le Sénégal a bien profité de la décision de la Fédération interna­tionale de football (FIFA) de rejouer la rencontre opposant l’Afrique de Sud au Sénégal qui a témoigné la victoire des Bafana Bafana 2-1 pour « manipulation de match ». L’arbitre ghanéen de la rencontre, Joseph Lamptey, a été suspendu à vie. Et les Sénégalais ont eu l’occasion de battre l’Afrique du Sud 2-0 et de se qualifier pour le Mondial après avoir confirmé leur place à la tête du groupe D avec 11 points de 5 rencontres, soit 5 points devant le Burkina Faso et le Cap-Vert qui ont partagé la 2e place avec 6 points. En Russie, les Lions sénégalais pour­ront compter sur le milieu prodige de Liverpool Sadio Mane, Keita Balde (Monaco), Mame Diouf (Stoke City).

Maroc

Maroc
(Photo : AFP)

Le Maroc a dû se défendre bec et ongles pour décrocher son ticket qualificatif pour le Mondial de la Russie. Vu l’homogé­néité du groupe comprenant la Côte d’Ivoire, le Gabon et le Mali, c’était très difficile de prévoir le nom de l’équipe quali­fiée, même si les pronostics favorisaient la Côte d’Ivoire et le Maroc. Ces deux dernières sélections ont dû attendre leur choc à la dernière journée qui a eu lieu à Abidjan. Mission accom­plie par le Maroc qui était dans l’obligation de ne pas perdre à l’extérieur pour sécuriser sa place à la prochaine Coupe du monde. Les Marocains ont réussi une victoire de 2 à 0 à Abidjan, fêtant ainsi leur cinquième qualification pour le Mondial. La dernière date de 1998. Le Maroc doit cette quali­fication à son directeur technique français, Hervé Renard, qui a réussi un grand travail avec l’équipe nationale marocaine en battant une équipe difficile à manoeuvrer. La sélection maro­caine est la seule dans les qualifications qui n’a encaissé aucun but. Un grand succès pour la défense marocaine commandé par le célèbre défenseur de Juventus Mehdi Benatia. Les Lions de l’Atlas ont dominé le groupe C avec 12 points, quatre points devant la Côte d’Ivoire.

Tunisie

Tunisie
(Photo : Reuters)

Comme d’habitude, la Tunisie a réussi une qualification facile pour le Mondial. Les Aigles de Carthage n’ont pas rencontré de gros problèmes dans leur groupe, même s’ils ont dû attendre jusqu’à la dernière journée pour confirmer leur qualification au Mondial. Lors de cette journée, les Tunisiens étaient appelés à ne pas perdre à domicile contre une modeste sélection libyenne. C’est alors que la Tunisie s’est contentée d’un nul vierge contre la Libye pour gagner son ticket pour la Coupe du monde. C’est sa cinquième participation et la première depuis 2006. Ils ont commencé leur parcours par trois victoires successives contre la Guinée 2-0, la Libye 1-0 et le RD Congo 2-1, prenant ainsi une grande option sur la qualification pour le Mondial. La quatrième journée contre la RD Congo à Kinshasa était la clé de la qualification des Tunisiens. Mené avec un score 0-2 à la première mi-temps, les Aigles de Carthage ont réussi un retour héroïque en égalisant le score 2 à 2 pour conserver leur domination sur le groupe. Une victoire de 4 à 1 contre la Guinée a rapproché les Tunisiens du rêve du Mondial et le nul contre la Libye a concrétisé ce rêve.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire