Semaine du 15 au 21 novembre 2017 - Numéro 1200
La parole est aux experts
  Une large palette d'experts et de chercheurs participent au forum sur les villes durables. Profils.
La parole est aux experts
15-11-2017

David Mangin

David Mangin est architecte urbaniste, professeur à l’Ecole d’architecture de la ville et des territoires de Marne-la-Vallée et à l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées, et co-gérant de l’agence Seura architectes. Il est actuellement en charge de nombreux projets urbains en cours en France, tels que la rénovation des emblématiques Halles de Paris et les nouveaux quartiers de Douai, Toulouse et Ferney Voltaire, ainsi qu’en Chine.

David Mangin est l’auteur de La Ville franchisée, formes et structures de la ville contemporaine (2004, Editions de La Villette), Paris-Babel : une mégapole européenne (2013, Editions de La Villette) et de Mangroves urbaines : du métro à la ville (Paris, Montréal, Singapour) (2016, Ed. La Découverte).

Il a remporté le Grand Prix de l’urbanisme en 2008 pour sa publication La ville passante (2008, Ed. Parenthèses

David Sims

David Sims est un chercheur et spécialiste des questions du logement et du développement urbain. Depuis 1971, il a travaillé en tant que consultant dans de nombreux pays du monde arabe, ainsi qu’en Afrique subsaharienne et en Asie. Il possède une expérience considérable dans le domaine de la revalorisation urbaine dans plusieurs pays, particulièrement en Egypte, où il a récemment effectué de nombreuses missions dans les secteurs de l’urbain et du logement. Il est l’auteur de Understanding Cairo : The Logic of a City out of Control (2010, AUC Press) et de Egypt’s Desert Dreams : Development or Disaster ? (2014, AUC Press). David Sims réside en Egypte et voyage fréquemment en France.

.......

.......

Eric Huybrechts

Eric Huybrechts est architecte et urbaniste. Il a débuté sa carrière d’urbaniste au sein de l’équipe du Grand-Caire du GOPP au ministère de la Reconstruction et du Développement dans le cadre de la coopération française entre 1989 et 1991. Il a une vaste expérience internationale, notamment dans le monde arabe. Il a travaillé à toutes les échelles, depuis l’espace public, le centre historique, le règlement d’urbanisme, la ville nouvelle, la planification métropolitaine et l’aménagement du territoire national. Il est actuellement en charge des actions internationales de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’Ile-de-France, la plus grande agence d’urbanisme en Europe. Il participe à des réseaux internationaux comme Isocarp, Icomos, la Campagne urbaine d’ONU-Habitat, Metropolis et le réseau mondial des Agences d’urbanisme.

Flore Trautmann

Flore Trautmann est diplômée de Sciences Po Paris et détentrice d’un DEA de sciences politiques et du master d’urbanisme de l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées. Elle a travaillé plus de dix ans en maîtrise d’ouvrage privée (IcadepuisQuartus) comme directrice de « Grands projets » et y a notamment conduit des opérations dans le cadre de partenariats entre promoteurs et aménageurs (Ile-Saint-Denis, Ivry Confluences, Saint-Denis Confluences), travaillant à la fois au montage, à la programmation, à la stratégie de projets d’ensemble et à leur conduite opérationnelle. A travers ces différents projets, Flore Trautmann a notamment développé une expertise sur la programmation d’espaces non standardisés (habitats groupés, tiers lieux, coworking).

En 2015, elle a mis à profit cette expérience opérationnelle en cofondant, avec Vincent Josso, Le Sens de la Ville, société coopérative de conseils en stratégie, programmation urbaine et ingénierie de projets.

Isabelle Baraud-Serfaty

Isabelle Baraud-Serfaty dirige Ibicity (www.ibicity.fr), structure de conseil en économie urbaine, qu’elle a créée en 2010, après avoir travaillé pendant 15 ans dans différentes structures publiques et privées (notamment à la Caisse des dépôts et consignations et chez le promoteur hollandais ING Real Estate).

Ibicity adopte une approche résolument opérationnelle (elle intervient en appui de collectivités locales ou d’aménageurs pour la mise en oeuvre de projets urbains complexes) et une posture de recherche-action, ciblée sur les nouveaux modèles économiques des villes et la coproduction de la fabrique urbaine. Elle a rejoint depuis novembre 2017 le réseau de veille prospective du Grand Lyon.

En parallèle, Isabelle Baraud-Serfaty enseigne, depuis 2003, à Sciences Po, au sein de l’Ecole urbaine. Elle est diplômée de l’Ecole Supérieure de Commerce de Paris et du cycle d’urbanisme de Sciences Po.

Julien Gicquel

Julien Gicquel est ingénieur urbaniste et chargé d’études au sein de l’Atelier Parisien d’Urbanisme (Apur) depuis 2006. En tant que diagnostiqueur urbain et géomaticien, il accompagne, au travers d’enquêtes de terrain, de production de cartographies thématiques et d’analyses urbaines, les nombreux acteurs intervenant dans la définition de projets et ce, aux échelles parisienne et métropolitaine. Il a également pris en charge de nouvelles compétences dans les domaines de la logistique urbaine et de la gestion des déchets, sujets complexes et prépondérants dans le développement et l’aménagement des villes denses. Après de multiples et diverses missions professionnelles conduites à l’étranger, de l’Egypte au Maroc en passant par la Mongolie, il occupe depuis 2016 le poste de chargé de missions aux activités internationales à l’Apur.

Karine Bennafla

........

Karine Bennafla est professeure des universités en géographie à l’Université de Lyon. Depuis septembre 2015, elle est directrice du Centre d’Etudes et de Documentation Economiques, Juridiques et sociales (CEDEJ), au Caire. Ses thèmes de recherche portent sur la ville, les frontières et l’informalité. Elle est notamment l’auteure de Pouvoirs et acteurs dans les villes du Maghreb et du Moyen-Orient (Paris, Karthala, 2015) et a coordonné le numéro de Confluences Méditerranée « La frontière dans tous ses états » (juillet 2017).

...........

.........

...........

Magd Zahran

......

Magd Zahran est architecte et urbaniste. Il travaille actuellement en tant que spécialiste de l’urbanisme à ONU-Habitat Egypte. Depuis plus de trois ans, il gère des projets pilotes visant à enrichir les politiques urbaines égyptiennes de nouvelles solutions pour faire face aux défis actuels. Il a notamment supervisé et coordonné l’élaboration de plans stratégiques pour les gouvernorats, afin d’assurer la bonne communication entre les parties prenantes, ainsi que leur implication à différentes échelles. Magd Zahran s’intéresse particulièrement au développement de politiques urbaines stratégiques ayant pour but la prévention de conflits, la gestion des ressources rares, ou la décentralisation, ainsi qu’aux méthodologies d’analyse spatiale en rapport avec les révolutions de l’information et de la communication.

Magd Zahran est diplômé du département d’architecture de l’Université du Caire et a obtenu un master en architecture et théories urbaines de l’Ecole d’architecture Barlett de l’University College London.

Mohamed Nada

Mohamed Nada est spécialiste de l’urbain à la Banque mondiale. Il a acquis une expérience approfondie des politiques et de la planification urbaines, de la gouvernance urbaine et métropolitaine, des réformes de décentralisation et d’administration locale, ainsi que de la recherche socioéconomique. Mohamed Nada a eu l’opportunité d’échanger avec un large éventail d’institutions bilatérales ou multilatérales, d’ONG locales ou internationales et d’entreprises multinationales. Il a acquis une expérience solide dans la gestion de programmes visant à la création de politiques urbaines nationales et aux réformes législatives, au développement de stratégies de la planification urbaine et régionale, à l’amélioration de l’administration des terres et à la progression des systèmes de finance municipale et de la planification des investissements.

Il est membre de plusieurs associations professionnelles ou académiques et a écrit plusieurs publications et notes d’orientation de politiques publiques. Il fait également partie de différents comités techniques aux niveaux international, national et régional, et a reçu plusieurs récompenses académiques et professionnelles.

Nabeel Elhady

Nabeel Elhady est architecte et professeur d’architecture à l’Université du Caire. Récemment, il a travaillé sur la problématique de la densité dans les villes égyptiennes, en lien avec ses matières d’enseignement, à la fois en licence et en master.

Il a créé et organisé pendant 5 années consécutives la compétition annuelle des étudiants architectes, et a lancé une plateforme pour les initiatives urbaines innovantes. Parallèlement à ses responsabilités académiques, Nabeel Elhady exerce le métier d’architecte au sein de son cabinet Noon, fondé en 1998. A travers ses projets, il vise à créer une architecture respectant l’humanité et la nature.

...........

.........

..........

Vincent Josso

Vincent Josso est ingénieur (Ecole polytechnique), architecte et urbaniste (Ecole nationale des Ponts et Chaussées, Ecole d’architecture de la Ville et des Territoires de Marne-la-Vallée). Il a pratiqué l’urbanisme opérationnel en maîtrise d’ouvrage publique (à l’Etablissement public d’aménagement La Défense Seine Arche), avant de se consacrer à la maîtrise d’oeuvre architecturale urbaine. Auprès de François Leclercq, il a notamment piloté pendant cinq ans, en tant que directeur de projets, la conception de nombreux projets urbains emblématiques à Paris, Marseille, Nanterre, Reims, etc.

En 2015, il a mis à profit cette expérience des projets urbains complexes en cofondant avec Flore Trautmann Le Sens de la Ville, société coopérative de conseils en stratégie, programmation urbaine et ingénierie de projets. En parallèle, il est enseignant en génie urbain à l'Université de Marne-La-Vallée.

Vincent Lavergne

Vincent Lavergne est un architecte français, diplômé en architecture de l’Ecole nationale supérieure de Paris La Villette en 2009. Il développe son activité autour des relations entre l’architecture, les processus de fabrication des villes et les phénomènes politiques, économiques et sociaux qui les génèrent et les conditionnent. A ce titre, il mène une démarche articulant architecture et urbanisme à diverses échelles, autour de l’adaptation de l’environnement urbain aux nouveaux impératifs de développement de la ville durable. En 2012, il obtient le Prix des Albums des jeunes architectes et le Palmarès des jeunes urbanistes. Il enseigne à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris La Villette et a été élu en 2017 administrateur de la Maison de l’architecture en Ile-de-France.

..........

...........

.............

Yahia Shawkat

Yahia Shawkat est chercheur urbaniste spécialisé dans la cartographie critique et l’analyse légale, avec un intérêt particulier pour la justice spatiale et le droit au logement. En tant que cofondateur du studio de recherche 10 Tooba, il a développé l’Observatoire de l’Environnement Construit, un portail de connaissances ouvert qui oeuvre à identifier les manques, à examiner les dépenses publiques et à défendre des politiques urbaines et de logement équitables. Ce projet suit les traces du livre d’infographies et documentaires L’Initiative du droit au logement ainsi que celles d’un site Internet répertoriant les cas d’effondrements d’immeubles.

Les travaux de Yahia Shawkat ont été publiés dans Egypte Monde Arabe et Architecture MPS et il a régulièrement contribué à MadaMasr, Open Democracy et MEI, pour n’en citer que quelques-uns. Yahia Shawkat a de plus été un consultant en matière de politique de logement pour BIC, ONU-Habitat et UNHCR.

Pierre-Arnaud Barthel

Pierre-Arnaud Barthel est chef de projet et expert principal au sein de la division Développement urbain, aménagement, logement, chargée des opérations à l’Agence Française de Développement (AFD), à Paris. En tant que point focal responsable des questions numériques dans le développement urbain, il s’occupe également d’un portefeuille d’opérations urbaines en Egypte, en Ethiopie et en Birmanie, financées par l’AFD. Ancien maître de conférences en urbanisme à l’Institut Français d’Urbanisme (Université de Paris-Est), il a écrit plusieurs articles et participé à des publications collectives consacrées aux pays arabes méditerranéens, notamment : Expérimenter la « ville durable » au Sud de la Méditerranée (Editions de l’Aube, 2011, coédité avec Lamia Zaki) et Villes arabes, villes durables ? (Environnement urbain, vol. 7, 2013, numéro spécial coédité avec Eric Verdeil).

Dr Sahar Attia

Dr Sahar Attia est professeure d’architecture et d’urbanisme. Elle a dirigé le département d’architecture à la faculté de polytechnique de l’Université du Caire de 2013 à 2017. Elle a plus de 35 ans d’expérience académique et pratique, et a coordonné plusieurs projets nationaux avec les autorités égyptiennes ainsi que des partenaires internationaux. Elle est, ou a été membre de plus de 15 comités et conseils nationaux et internationaux et elle est notamment membre du Conseil suprême pour le développement urbain en Egypte. Elle a remporté le deuxième prix Arc Vision, Femmes et Architecture, décerné par la Société des architectes égyptiens.Elle est la présidente du comité de pilotage de l’initiative du réseau universitaire (UNI) à l’Onu et représente les universités dans le cadre de la Campagne urbaine mondiale. Ses intérêts de recherche incluent le développement urbain, la régénération urbaine, l’urbanisme durable et l’amélioration des zones informelles.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire