Semaine du 15 au 21 novembre 2017 - Numéro 1200
Al-Alamein, un modèle de ville durable ?
  La nouvelle ville d'Al-Alamein, construite sur une superficie de 88 000 feddans à la Côte-Nord, devrait attirer entre 3 et 4 millions de personnes. La ville est dotée d’une zone industrielle, de quartiers résidentiels et d’un vaste complexe touristique.
Al-Alamein, un modèle de ville durable ?
(Photo: AFP)
Gilane Magdi15-11-2017

« La ville des rêves », c’est le nom donné à la nouvelle ville d’Al-Alamein qui verra le jour l’année prochaine. Cette ville de la Côte-Nord qui s’étend sur une superficie de 88 000 feddans a été créée par décret présidentiel promulgué le 2 mai 2014. « Avec cette ville qui sera ouverte à toutes les activités tout le long de l’année, l’idée que la Côte-Nord est réservée uniquement aux estivants prend fin », a déclaré le ministre du Logement, Moustapha Madbouli, à l’occasion de l’anniversaire de la bataille d’Al-Alamein le 21 octobre dernier.

Le projet comprend notamment la création d’une zone industrielle, de quartiers résidentiels et d’un complexe touristique. Une quinzaine d’hôtels y seront construits sur une superficie de 296 feddans, soit 20 000 chambres. De même, 400 feddans seront consacrés à la création d’une zone de services pour les habitants qui comprend des clubs sportifs et des centres commerciaux. Jusqu’à présent, une vingtaine de sociétés travaillent déjà sur le projet qui vise, entre autres, à assimiler une partie de la croissance démographique en Egypte. La région d’Al-Alamein possède de multiples avantages. D’après le site de l’Organisme national de l’information, cette ville va assimiler 30 millions de personnes durant les 40 prochaines années en raison de sa proximité des régions à forte densité démographique (le Delta et le nord de la Haute-Egypte), son climat et ses richesses naturelles abondantes. La nouvelle ville d’Al-Alamein sera une ville « amie de l’environnement ». Elle sera notamment dotée d’un service de dessalement de l’eau de mer à travers l’énergie solaire. Le coût du projet s’élève à 40 milliards de L.E. D’après le ministère de la Planification et de la Réforme administrative, 393 millions de L.E. y seront consacrées dans le budget 2017/2018 pour compléter les projets d’infrastructure tels que l’électricité et les télécommunications. Selon le plan du gouvernement, la première phase du projet consiste à construire près de 5 000 logements aux classes moyennes. « 2 000 logements ont déjà été créés », note le ministre, en ajoutant que la ville absorberait entre 3 et 4 millions d’habitants. Quant aux travaux de construction des grands bâtiments résidentiels, ils commenceront prochainement. « En 2018, les appartements et les villas seront mis en vente », selon Madbouli.

La zone industrielle
« Le pavage des routes de la zone industrielle aux abords de la nouvelle ville et l’installation des services de base sont presque achevés. Nous allons à présent déterminer la région où sera construite l’université », déclare l’ingénieur Ossama Abdel-Ghani, responsable de l’appareil de développement d’Al-Alamein. D’après le plan de la ville, cette université s’étendra sur une superficie de 60 feddans.

Le passage touristique

Al-Alamein, un modèle de ville durable ?
(Photo: AFP)

Le passage consacré aux piétons fera 25 mètres de large et 14 kilomètres de long et comprendra des lieux de rassemblement et des terrains de jeux qui ont été achevés. Les travaux seront achevés en avril 2018, et cela comprend des pistes cyclistes, un grand parking ainsi qu’une plage. Il y aura aussi 6 lacs liés les uns aux autres qui s’étendront sur une superficie de 1 700 feddans.

Une station de dessalement
Selon Moustapha Madbouli, l’autorité de l’ingénierie des forces armées prendra en charge le projet de dessalement de l’eau, dont la capacité s’élèvera à 150 000 m3/jour, et la station d’assainissement de l’eau d’une capacité de 100 000 m3/jour. De même, il est actuellement question de construire des routes internes au sein de la ville ainsi qu’une route côtière longue de 38 km, qui va de Wadi Al-Natroun à Al-Alamein et jusqu’à Sidi Abdel-Rahmane. Cette route à double sens, de 5 voies chacun, est construite par la compagnie des Entrepreneurs arabes. « Les travaux sont actuellement en cours pour achever sa construction », conclut Madbouli .



Mots clés:

Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire