Semaine du 15 au 21 novembre 2017 - Numéro 1200
Le secteur privé appelé à agir
  Dans les locaux d’Al-Ahram, le 23 novembre, le Forum économique de la Ville durable sera axé sur le rôle des entreprises privées dans le développement des villes durables en Egypte.
conference
Gilane Magdi15-11-2017

Dans le cadre de la semaine de la ville durable, les locaux d’Al-Ahram accueilleront, le 23 novembre, le Forum économique de la ville durable organisé par le Service économique de l'ambassade de France, Al-Ahram Hebdo et la Chambre française du commerce et de l'industrie. Une délégation d’entreprises de la task force « Ville durable » du MEDEF (Mouvement des entreprises de France), en visite en Egypte du 21 au 23 novembre, y participera. Ce forum réunira de hautes personnalités et les ministres suivants : le conseiller auprès du président de la République pour les projets nationaux et stratégiques, l’ingénieur Ibrahim Mahlab, le ministre de l’Electricité et des Energies renouvelables, Dr Mohamad Chaker Al-Markabi, la ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale, Dr Sahar Nasr, le ministre de l’Environnement, Dr Khaled Fahmi, et le président de la Compagnie de la Nouvelle Capitale administrative pour le développement urbain, le major-général Ahmed Zaki.

Le forum accueillera en outre des représentants des autorités publiques égyptiennes et françaises ainsi que plus de 100 sociétés privées égyptiennes et françaises de différents secteurs, comme les télécommunications, l’énergie et les transports. De même, une dizaine d’entreprises vont prendre la parole pendant le forum : l’entreprise de câbles électriques Elsewedy Electric, le spécialiste mondial de la gestion de l’énergie Schneider Electric, le spécialiste dans la production et la transformation des matériaux Saint-Gobain, la banque Crédit Agricole, l’opérateur de télécommunications Orange, le groupe électronique Thales, et enfin la compagnie égyptienne de l’immobilier Al-Ismaelia.

Les discussions du forum auront pour titre « Le Rôle du secteur privé pour trouver des solutions adaptées au contexte égyptien au niveau des zones urbaines existantes, ainsi que les besoins des nouvelles villes ». Elles porteront donc notamment sur les défis économiques et technologiques en amont de l’application sur le terrain et s’articuleront autour de trois thématiques : les normes en matière de la ville durable, l’efficacité énergétique et la ville intelligente. « La Ville durable recouvre de nombreux domaines : l’étude et la planification, la construction, l’efficacité énergétique, la consommation des ressources, la mobilité urbaine et la ville intelligente. Or, il existe en Egypte des entreprises françaises dans chacun de ces secteurs et toutes ont des solutions pour transformer les villes égyptiennes », indique Jérôme Baconin, chef du Service économique de l’ambassade de France au Caire.

L’Egypte est confrontée à des défis spécifiques, liés à son contexte démographique, avec une population qui dépasse les 93 millions d’habitants. Ces derniers vivent sur moins de 5 % du territoire. « Avec l’explosion démographique, des solutions inédites sont à inventer. L’Egypte dispose d’importantes ressources naturelles et humaines. Le plan de l’Etat pour 2030 présente une vision claire et des objectifs de développement durable. Nous avons étudié les ressources naturelles de chaque gouvernorat et les projets de développement qui lui conviennent », souligne Ibrahim Mahlab.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire