Semaine du 15 au 21 novembre 2017 - Numéro 1200
La Belgique s’invite au Musée égyptien
  Les relations égypto-belges sont retracées à travers 60 photos et manuscrits inédits. Des documents exposés au Musée égyptien jusqu’à la fin du mois de novembre. Visite guidée.
La Belgique s’invite au Musée égyptien
Le roi Fouad accueille la famille royale belge au Musée égyptien.
Doaa Elhami15-11-2017

« 150 ans de visites royales belges en Egypte ». Tel est le nom de l’exposition organisée au Musée égyptien et inaugurée le 1er novembre par le ministre égyptien des Antiquités, Khaled Al-Anani, et l’ambassadrice de Belgique en Egypte, S.E. Mme Sibille de Cartier d’Yves. « Cette exposition renferme 60 photos et manuscrits présentés sur des panneaux accompagnés de textes bilingues, arabe et anglais, dont la plupart proviennent des archives du palais royal de Bruxelles et présentés pour la première fois en Egypte », a déclaré Sabah Abdel- Razeq, directrice du Musée égyptien. L’exposition occupe la salle 42, soit à l’entrée du musée, afin d’attirer l’attention de tous les visiteurs durant tout le mois de novembre.

D’après les textes inscrits sur les panneaux, le visiteur peut constater que l’intérêt belge pour l’Egypte est bien ancien, il a commencé en 1855, lorsque le roi Léopold, premier roi belge, a emmené son épouse Marie Henriette, reine d’Autriche, à une excursion maritime dans le Proche- Orient. Cette navigation a pris fin sur les côtes égyptiennes et a été suivie de plusieurs autres quelques années plus tard (1862-1863). Ces visites sont marquées par de nombreuses tournées par le roi Léopold qui avait a exploré la ville d’Alexandrie, la Cité des morts à Guiza, Louqsor, Assouan, et ce, sans oublier les aventures royales dans le désert du Sinaï et la visite du monastère de Sainte Catherine.

La Belgique s’invite au Musée égyptien
La reine Elizabeth à Medinet Habou.

Dans cette exposition, le visiteur peut voir des photos de son successeur Léopold II, qui était encore prince, avec le khédive Ismaïl, de même qu’une lettre du prince Léopold adressée à son assistant Adrian Goffinet, où on lit : « C’était mon grand plaisir de rencontrer le successeur de Saïd pacha hier. Mes meilleurs souhaits et sincères estimes ». A travers les photos de l’exposition, on peut aussi découvrir les tournées effectuées par le prince comme le chantier du creusement du Canal de Suez. L’exposition représente aussi la présence des projets belges en Egypte durant la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle à travers des photos explicatives des ponts installés comme celui d’Imbaba, les réseaux des rails du tram d’Héliopolis, le réaménagement de l’Entreprise du sucre égyptienne à Nag Hammadi en Haute-Egypte, qui a été effectué par le Belge Henri Naous.

Sont également exposées une photo des belles maisons de la banlieue d’Héliopolis, et une de son créateur le célèbre industriel belge, le baron Edouard Louis Joseph Empain. L’exposition comprend les menus des hôtels, soit en Haute- Egypte ou à Héliopolis servis au roi Albert et son épouse la reine Elisabeth, lors de leur visite en Egypte en 1911. Parmi les photos les plus attirantes sont celles des membres de la famille royale sur les différents sites archéologiques en 1922 et 1923 comme dans la Vallée des rois, Medinet Habou, les fameux colosses de Thoutmosis III, connus par Memnonia, l’inauguration officielle de la pièce funéraire du roi Toutankhamon, l’ancienne nécropole d’Assiout, dans la Moyenne- Egypte. Ces tournées archéologiques étaient guidées par l’égyptologue belge Jean Capart, qui avait annoncé en 1923 la fondation de La Société de la reine Elisabeth d’égyptologie.

Dans cette série de photos figure celle montrant la reine Elisabeth assise et tirée par une corde pour atteindre la tombe du roi Ramsès III. Un autre panneau retrace en détail, toujours à travers les photos, les relations égypto-belges au cours du XXe siècle. Une photo représentant le président Sadate à l’accueil du prince Albert en 1977 au Caire, une autre mémorisant la visite royale effectuée par le prince Philippe en 2008 à la tête d’une délégation commerciale. Le prince y est représenté face à face avec la tête colossale du roi Psessounis Ier. Ce sont 150 ans de visites royales marquées par d’intimes relations mutuelles, perpétuelles et florissantes dans tous les domaines.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire