Semaine du 8 au 14 novembre 2017 - Numéro 1199
Une rencontre pour la gloire
  L'Egypte rencontre le Ghana dimanche à l'occasion de la dernière journée des qualifications pour le Mondial. Déjà qualifiés, les Pharaons vont disputer cette rencontre comme une préparation pour la Coupe du monde.
Une rencontre pour la gloire
Chikabala a reçu sa 1ère convocation à la selection depuis 2014. (Photo : Reuers)
Mohamad Mosselhi08-11-2017

C’est Hani Abou-Reida, le prési¬dent de la Fédération égyptienne de football, qui a donné le ton, à quelques jours du match Egypte-Ghana, en déclarant que les préparations de la sélection nationale pour la Coupe du monde vont commencer avec la rencontre contre le Ghana. Cette déclaration dévoile l’objectif de l’Egypte lors de cette rencontre, qui aura lieu à Kumasi, à l’occasion de la dernière journée des qualifications.

Malgré les déclarations de certains membres du cadre technique de la sélection concernant la convocation de nouveaux joueurs, Hector Cuper, le sélectionneur des Pharaons, a convo-qué presque le même effectif qui jouait avec lui depuis le début des qualifications. Le milieu de la formation saoudienne Al-Raëd Mahmoud Abdel-Razeq, dit Chikabala, a reçu sa première convocation sous la direction de Cuper après sa bonne prestation avec son équipe saoudienne tout comme Amr Marei, qui présente une per¬formance satisfaisante à l’attaque de l’équipe tunisienne de l’Etoile du Sahel. Ce duo est le seul à intégrer les rangs des Pharaons parmi les joueurs pressentis d’avoir un rôle avec les Pharaons. « On avait l’intention de convoquer plusieurs nouveaux joueurs pour les tester à la rencontre amicale contre les Emirats arabes unis, qui était prévue le 9 novembre. Mais après l’annulation de cette rencontre, on a préféré convoquer le même effectif, car c’est très diffi¬cile de tester des novices dans une rencontre face à une sélection puissante comme celle du Ghana », explique Ossama Nabih, entraîneur de la sélection.

La liste des 25 joueurs dévoilée par Hector Cuper mercredi a fait la surprise suite à l’ab¬sence de la star de Liverpool et de la sélection, Mohamad Salah, pour la première fois depuis la nomination de Cuper à la tête du cadre tech¬nique de la sélection en mars 2015. Selon Nabih, Cuper a préféré écarter Salah, afin de lui donner l’occasion de se reposer après ses grands efforts déployés avec la sélection lors de la période précédente. L’Ecart de Salah confirme que Cuper et son cadre technique ne donnent pas beaucoup d’importance à la ren¬contre de dimanche, de sorte qu’ils se sont passés des services du grand atout des Pharaons. « On va jouer contre le Ghana avec un mélange de titulaires et de remplaçants qui auront l’occasion de s’exprimer avec la sélec¬tion. Auparavant, on n’avait pas ce luxe », indique Nabih. Au niveau du gardien de but, Ahmad Nagui, entraîneur des gardiens, a déclaré qu’il y aurait éventuellement un chan¬gement à ce poste contre le Ghana, faisant allusion au fait que le gardien vétéran de l’équipe nationale égyptienne, Essam Al-Hadari, ne sera pas titularisé contre le Ghana, et que le gardien de Zamalek, Ahmad Al-Chennawi, et son homologue d’Ahli, Chérif Ekrami, seront en charge contre les Black Stars. Interrogé sur le fait que la sélection va aborder la rencontre de dimanche avec le but de se venger des Ghanéens qui ont humilié les Pharaons 6 à 1 lors du match de barrage des qualifications pour le Mondial 2014, l’entraî¬neur de la sélection a indiqué que le terme vengeance n’existe pas dans le sport. « La ren¬contre contre le Ghana représente la clôture d’une période réussie de la part de la sélec¬tion, et on a le désir d’achever cette période en beauté. On ne pense pas à l’histoire. Maintenant, nous sommes l’équipe qualifiée pour le Mondial et on va confirmer que notre qualification est bien méritée », conclut l’en¬traîneur de la sélection .




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire