Semaine du 8 au 14 novembre 2017 - Numéro 1199
Dix ans, dix villes
  Le Panorama du film européen, prévu du 8 au 18 novembre, projette 55 films en provenance de 26 pays. Focus sur l'une des plus importantes manifestations cinématographiques de l'année, qui en est aujourd'hui à sa dixième édition.
Dix ans, dix villes
King Of The Belgians.
Yasser Moheb08-11-2017

Pour sa 10e édition, le Panorama dufilm européen offre une sélectionéclectique d’une cinquantainede films, variant entre fictions,documentaires et courts métrages, faisantvaloir la richesse et la diversité du cinémaeuropéen.

La directrice du Panorama, la productriceet réalisatrice Marianne Khouri, de la sociétéMisr International, vient d’annoncer que lePanorama fêtera ses 10 ans, en étendant sesprojections, pour la première fois, à dix villesdifférentes, Le Caire inclus. « Le Panoramadu film européen a débuté, en 2004, par laprojection d’un petit film sur un seul écran.Puis, il s’est considérablement développé aufil des ans. Nous sommes fiers d’être présentsaujourd’hui dans dix villes, pour célébrer nos10 ans ».

Il est vrai que les principales projectionsse dérouleront essentiellement au Caire, àla salle Zawya au centre-ville, au cinémaZamalek, à l’Institut Goethe et à l’Institutfrançais d’Egypte, mais d’autres se tiendrontà Alexandrie, Ismaïliya, Port-Saïd, Mansoura,Zagazig, Damiette, Minya, Qéna et Assiout.« Avec toute une sélection de films, degenres, de textures et d’humeurs différentes,l’objectif est de divertir, d’amuser etd’offrir des opportunités de réflexion et decommunication, au profit des spécialistes,cinéastes et cinéphiles. Et ce, à travers desactivités tant riches que diversifiées », ajouteMarianne Khouri.

La programmation comprend cette année destitres encore plus importants que ceux de l’annéedernière, dont le film A Gentle Creature (unefemme douce), de Sergei Loznitsa, encensé par lacritique internationale et projeté à la compétitionofficielle du dernier Festival de Cannes.Elle compte également le long métrageRedoutable, film biographique français, écrit,coproduit et réalisé par Michel Hazanavicius,projeté toujours à la compétition cannoise 2017.Le film, interprété par Louis Garrel, Stacy Martinet Bérénice Bejo, a fait couler beaucoup d’encredès sa sortie, étant donné qu’il a fait diviser lesfans de Jean-Luc Godard, incarné dans le filmpar Garrel.

Coup d’envoi au goût belge
La direction du panorama vient de choisirle film belge, néerlandais et bulgare King OfThe Belgians, pour donner le coup d’envoi etouvrir cette 10e édition. Sorti en 2016, ce film,écrit et réalisé par Peter Brosens et JessicaWoodworth, a été présenté en première auFestival international du film de Venise, à lasection Orizzonti. Interprété par Peter VanDen Begin, Lucie Debay et Titus De Voogdt,ce road-movie relate l’histoire d’un monarquebelge capricieux, Nicolas II. Ce furieux roisolitaire apprend la déclaration d’indépendancede la Flandre, lors d’une mission économiqueà Istanbul. Au même moment, une tempêtesolaire paralyse les réseaux de communicationet cloue tous les avions au sol, pour qu’il setrouve profondément perdu dans les Balkans.King Of The Belgians s’inscrit donc danscette mouvance fondamentale du cinémacontemporain, puisqu’il est un documentaireparodique, dit en anglais mockumentary,désignant un film utilisant la formedu documentaire pour présenter desévénements fictifs, afin de réaliser uneffet parodique. Le but du documentaireparodique est d’analyser ou commenterl’actualité en utilisant la fiction, ou deparodier la forme du documentaire ellemême.Ce qu’on désigne également par lemot-valise « documenteur ».

Au menu également figurent le filmManifesto, joué par l’actrice acclamée CateBlanchett, et le film d’animation britannicopolonaisLoving Vincent (la passion VanGogh), signé Dorota Kobiela et HughWelchman, et inspiré par la vie du célèbrepeintre hollandais Vincent Van Gogh. Cetteoeuvre — récompensée par nombre defestivals internationaux — se distingue parun format inédit, puisque l’animation estréalisée à partir des toiles du peintre luimême,copiées et modifiées de manière àcomposer chaque image du film.Nouveaux terrains à découvrirSignalons aussi la projection du filmsuédois The Square, lauréat du Festivalde Cannes, tout aux côtés d’autres filmsprovenant d’un ailleurs lointain ou decinémas à en découvrir les traits artistiques,comme la Géorgie, l’Autriche, la Bulgarie,la Croatie, ou l’Estonie.

Le Panorama propose également des ateliersde formation et des colloques, animés par descinéastes internationaux. Il y a par exempletrois ateliers sur la rédaction des scénarios, surla bande-son, sur le genre des documentaires,ainsi que des tables rondes et des séminaires surles thèmes discutés par les films participants.Bref, l’événement ne cesse de gagner del’ampleur et de la crédibilité auprès du publicégyptien qui vient découvrir un cinémaeuropéen loin des diktats commerciaux. A nepas rater .




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire