Semaine du 4 au 10 octobre 2017 - Numéro 1194
Memphis en quelques lignes
 
Memphis en quelques lignes
Reste du temple de Ptah. (Photo : Nasma Réda)
Nasma Réda04-10-2017

Memphis, ville antique fondée par le premier sou­verain de la première dynastie d’Egypte Narmer — qui a régné d’environ 3040 à 2995 av. J.-C. et est connu pour avoir unifié les royaumes de la Haute et la Basse-Egypte vers 3200 av. J.-C. — est située à 35 km au sud du Caire. Memphis était la résidence royale, administrative et militaire du pays, avant de devenir la capitale aux temps de l’Ancien Empire. Son nom fut d’abord « le mur blanc » à cause du mur en calcaire qui entourait la ville. Au cours des siècles, le site a pris plusieurs noms, comme Ânkh-Taoui — ce qui signifie « ce qui fait vivre les deux terres » — en référence à la position stratégique de la cité, entre la Haute et la Basse-Egypte. Memphis est dérivée d’un ancien mot pharaonique qui signifiait « le beau monument de Pépi », en référence à la pyramide de Pépi Ier. L’éclat de la ville a atteint son apogée à l’époque des Ramessides, soit aux XIXe et XXe dynasties du Nouvel Empire. Au temps des Ramessides, Memphis était considérée comme le plus grand centre religieux d’Egypte, et on y célébrait aussi les cérémonies importantes, comme les couron­nements, les jubilés, etc. Son immense nécropole s’étendait sur plus de 30 kilomètres et comprenait celles de Mit-Rahina, Dahchour, Saqqara, Aboussir, ainsi que le plateau des Pyramides. Ce dernier a été inscrit en 1979 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco sous le nom de « Memphis et sa nécro­pole ». La situation géographique de Memphis à l’entrée du Delta a de tout temps fait de cette capitale un point stratégique entre la Haute et la Basse-Egypte. La fondation de la ville de Fostat en 641, qui est devenue la nouvelle capitale de l’Egypte, a sonné l’heure du déclin de la ville historique de Memphis.

Memphis renferme d’importants sites, dont les temples de Ramsès II, d’Hathor et de Ptah, les tombes des grands prêtres de Memphis, les chapelles de Séthi Ier et de Ramsès, la maison d’Ibis et le musée en plein air.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire