Semaine du 4 au 10 octobre 2017 - Numéro 1194
Egypte en bref
04-10-2017
 
 

Sinaï

La conférence Sinaï, carrefour des religions, tenue du 28 au 30 septembre à Charm Al-Cheikh, au Sud-Sinaï, a proclamé le Sinaï « haut lieu du tourisme religieux ». Le ministre des Waqfs, Mohamad Mokhtar Gomaa, le gouverneur du Sud-Sinaï, Khaled Fouda, et le ministre du Tourisme ont participé à cette conférence. « Le Sud-Sinaï passionne les adeptes des trois religions et incarne la coexistence pacifique entre eux », a souligné le gouverneur du Sud-Sinaï. Pour sa part, Mokhtar Gomaa a estimé que la tenue de cette conférence était « un message de paix » au monde entier contre la haine et le terrorisme que les extrémistes tentent de répandre.

Enseignement

Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a promulgué, jeudi 28 septembre, un décret présidentiel approuvant un accord signé au Caire le 24 mars 2016 entre l’Egypte et l’Allemagne. L’accord concerne la coopération entre les deux pays pour l’exécution de la deuxième étape du programme de soutien à la qualité de l’enseignement en Egypte. Selon cet accord, l’Egypte obtiendra 10 millions d’euros de la part de l’Allemagne pour exécuter la deuxième étape du projet.

Homosexualité

Dix-sept hommes de 17 à 35 ans, soupçonnés d’être homosexuels, ont comparu dimanche à huis clos devant la Cour de délits d’Ezbékieh. Ils sont accusés de « débauche » et d'« incitation à la débauche ». Une nouvelle audience doit se tenir le 28 octobre dans ce procès. Parmi les 17 personnes jugées dimanche, au moins 6 ont été arrêtées après avoir brandi le drapeau arc-en-ciel de la communauté LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres) lors d’un concert du groupe libanais Mashrou Leïla (le projet de Leïla), connu pour sa défense des droits des LGBT, le 22 septembre au Caire. Le code pénal ne prohibe pas textuellement l’homosexualité, mais les homosexuels sont jugés pour « incitation à la débauche » ou « mépris de la religion ».

Santé

Le ministère de la Santé a démenti, dimanche 1er octobre, les informations sur des morts causés par la fièvre de dengue qui a apparu à la ville de Qosseir à la mer Rouge et au gouvernorat de Qéna, en Haute-Egypte. La fièvre de dengue est une maladie virale transmise par un genre de moustiques. Khaled Mégahed, porte-parole du ministère, a affirmé que tous les cas reçus, samedi, aux hôpitaux souffraient d’une fièvre normale, de maux de tête ou de douleur musculaire. « Tous les cas ont reçu le traitement nécessaire et sont guéris. La maladie n’est pas contagieuse », a rassuré Mégahed. Il a ajouté que la fièvre de dengue ne se transmet que par une piqûre d’un moustique porteur de virus à une personne.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire