Semaine du 9 au 15 août 2017 - Numéro 1187
Footballeurs égyptiens en Europe, quel bilan?
  Les joueurs égyptiens évoluant en Europe ont connu cette saison des hauts et des bas. Le point sur les trois principaux joueurs : Mohamad Salah (AS Rome, Ita), Mahmoud Hassan, Trézeguet, (Royal Excel de Mouscron, Bel) et Mohamad Al-Nenni (Arsenal, Ang).
Footballeurs égyptiens en Europe, quel bilon?
Karim Farouk24-05-2017

Salah, nouveau prince de Rome

Salah, nouveau prince de Rome
(Photo : Reuters)

Avec 15 buts en Serie A et un total de 19 toutes compétitions confondues, Mohamad Salah a réalisé la meilleure saison de son aventure européenne. Le jeune ailier des Pharaons a signé un doublé face à Chievo Verona 5-3 samedi dernier pour garder son équipe, l’AS Rome, à la deuxième place du classement à quatre points derrière le champion Juventus à une journée de la fin du championnat. « Salah est un excellent joueur, il progresse beaucoup et apprend de nouvelles choses. Il était habitué à jouer d’une certaine manière seulement, mais maintenant son jeu à évolué et est devenu plus efficace. Il peut jouer dans l’axe tout comme sur les couloirs et devant les buts, c’est un tueur », affirme son entraîneur Luciano Spalletti après le match. Mais outre ses qualités de buteur, Salah est devenu le meilleur passeur du Championnat italien avec 13 passes décisives jusqu’à présent. Il forme un tandem très spécial avec le Bosniaque Edin Dzeko, le meilleur buteur du championnat avec 28 buts. A eux seuls, ces deux joueurs ont marqué la moitié des buts de l’AS Rome cette saison (87 buts). « C’est un joueur fantastique et il y a une liaison particulière entre nous. Je comprends parfaitement ses déplacements et je sais ce qu’il attend de moi exactement et à quel moment », explique Salah.

Mais au-delà des statistiques, Salah est devenu un attaquant plus mûr et plus confiant en ses qualités. Aujourd’hui, il est bien plus cette flèche qui arpente inlassablement le couloir droit. Il évolue à présent plus près des buts, perce les défenses grâce à ses dribbles et son rythme infernal, crée des occasions à ses coéquipiers ou tout simplement achève le travail. Salah est une arme fatale en contre-attaque, car c’est l’un des plus rapides joueurs du monde.

Il possède aujourd’hui un statut d’indispensable dans le onze de Spalletti, et ce dernier a une grande confiance en lui, même si dans certains moments, il n’est pas à sa meilleure forme. « Je veux me donner à 100 % à chaque match, mais ce n’est pas toujours facile. J’étais épuisé après la Coupe d’Afrique des nations, et il m’a fallu presque un mois pour retrouver mon niveau. Cela nous a coûté cher, car nous avons presque tout perdu en l’espace d’une semaine. Nous avons été éliminés de la Coupe et de la Ligue d’Europe et perdu des points importants en championnat. Nous devons nous concentrer plus la saison prochaine afin de réaliser quelque chose pour notre équipe et nos supporters », affirme Salah, qui a besoin d’enrichir son palmarès à Rome ou ailleurs. Il est courtisé par des clubs espagnols, notamment l’Atletico de Madrid, et la presse anglaise parle de son probable retour à la Premier League, ce qui donnera une nouvelle dimension à sa carrière dans les deux championnats les plus médiatisés de la planète.

Trézeguet relance sa carrière

Trézeguet relance sa carrière
(Photo : Site officiel du club)

Trouvant qu’il n’a pas de chance pour s’imposer dans le onze de départ d’Anderlecht, Mahmoud Hassan « Trézeguet » a décidé de quitter le champion de la Belgique pour rejoindre la petite formation de Royal Excel de Mouscron. Un choix risqué, mais qui s’est révélé être un pari réussi, car ce jeune joueur (22 ans) mature a pu relancer sa carrière européenne. Le milieu international s’est vite adapté au système de jeu de Royal Excel et a étalé tout son talent en 21 matchs de championnat, marquant 4 buts et offrant 4 autres dans une équipe qui se battait pour éviter la relégation. Ce joueur laborieux s’est imposé en tant que titulaire avec les Pharaons à la CAN 2017 aux dépens du talentueux ailier de Stoke City (Ang), Ramadan Sobhi. « Oui j’ai plusieurs offres d’Angleterre et même de certains autres clubs. Je ne veux pas parler de détails, car mon agent est encore en phase de négociations avec des clubs et avec Anderlecht. Je vais rentrer en Belgique après le match avec la Tunisie (qualification de la CAN 2019), et ensuite, je déciderai de mon avenir soit en restant à Anderlecht ou en quittant vers un plus grand club », dit l’ancien milieu d’Ahli. Avec un caractère déterminant et discipliné et un talent abondant, Trézeguet a tout ce qu’il faut pour relancer sa carrière dans le vieux continent.

Al-Nenni, le protégé de Wenger

Al-Nenni, le protégé de Wenger
(Photo : AFP)

« Al-Nenni est un joueur très important pour nous. Il nous donne une grande fluidité. Il est toujours à côté des joueurs et fait circuler le ballon. En plus, c’est un joueur très généreux qui veut se sacrifier pour l’équipe, c’est une importante qualité », a dit l’entraîneur d’Arsenal, Arsène Wenger. Milieu moteur et fin passeur, Mohamad Al-Nenni semblait être ce dont les Gunners avaient besoin pour faire la liaison entre la défense et l’attaque. L’international des Pharaons (24 ans) est bien situé devant le quatuor défensif pour couper les attaques adverses avant de distribuer de longues passes pour relancer l’attaque. Il a bien commencé la saison et a joué 11 rencontres lors de la première moitié de cet exercice avant que la chance ne lui tourne le dos. Al-Nenni a subi une série de blessures depuis sa participation à la CAN en début d’année, qui l’ont forcé au repos pendant presque deux mois. Ensuite, Arsenal a connu une dégringolade, et l’entraîneur a dû changer le système de jeu. Sous la pression du public et des médias en raison des échecs, Wenger n’a pas pu le réutiliser afin de le tester dans son nouveau schéma. Depuis son retour de la CAN, il n’a disputé que 3 rencontres pour un total de 161 minutes, et sa dernière apparition remonte au 10 avril dernier face à Crystal Palace en championnat. « C’était une année difficile au niveau individuel et collectif. Je suis rétabli maintenant et je fais tout mon possible pour réclamer à nouveau ma place », dit-il. Pourtant, Al-Nenni, Arsenal et Wenger auront la chance de sauver la saison samedi prochain lorsqu’ils affronteront Chelsea, nouveau champion d’Angleterre, en finale de la Coupe.

Statistiques des joueurs égyptiens évoluant dans les grands championnats européens




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire