Semaine 12 au 18 juillet 2017 - Numéro 1183
Monde en bref
12-07-2017
 
 

Kenya

Shebab

Au moins neuf personnes ont été tuées par des djihadistes shebab présumés dans deux villages du sudest du Kenya proches de la frontière somalienne, ont annoncé samedi les forces de sécurité locales. Les attaques menées, selon la police, par des Shebab se sont déroulées dans les villages de Jima et Pandaguo, dans le comté de Lamu, théâtre fréquent des activités des djihadistes somaliens, affiliés à Al- Qaëda. La semaine dernière, trois policiers avaient été tués dans l’attaque d’un poste de police à Lamu, attribuée par les autorités aux Shebab. Les Shebab ont juré la perte du fragile gouvernement central somalien, soutenu par la communauté internationale et par les 22 000 hommes de la force de l’Union africaine en Somalie (Amisom).

Sénégal

Campagne électorale

La campagne électorale pour les élections législatives du 30 juillet prochain a été lancée dimanche 9 juillet avec un parterre de candidats ayant la lourde tâche de convaincre les électeurs. Le scrutin est marqué par la participation de 47 listes, contre 24 en 2012. Il vise à renouveler l’Assemblée nationale dont le nombre de sièges va passer de 150 à 165 après une révision constitutionnelle adoptée en mars 2016 et créant 15 députés pour représenter la diaspora. La campagne électorale, qui durera 18 jours, risque d’être mouvementée en raison de la crise de leadership au sein de partis politiques.

Rwanda

Présidentielle

Deux candidats d’opposition, dont un candidat indépendant, pourront participer à la présidentielle du 4 août face au tout-puissant président sortant, Paul Kagamé, a annoncé vendredi la Commission électorale rwandaise (NEC). Kalisa Mbanda, président de la NEC, a annoncé dans un communiqué la validation des candidatures du président Paul Kagamé, de Frank Habineza, président du Parti Démocratique Vert (PDV), et Philippe Mpayimana, un journaliste de 46 ans quasi inconnu au Rwanda, un pays qu’il a quitté en 1994 pour la RDC en même temps que des centaines de milliers de Hutus. La candidature de trois autres indépendants a été rejetée. Une réforme controversée de la Constitution avait été adoptée en décembre 2015, pour permettre à Paul Kagamé, grand favori, de se présenter pour un troisième mandat et de potentiellement diriger le pays jusqu’en 2034.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire